2 mars 2013

Nanban firing

J'ai eu la chance d'assister ce matin à la fin d'une cuisson Nanban chez David Louveau de La Guigneraye. Tellement chanceux que je suis arrivé un tout petit peu avant la dernière charge (alimentation du four Anagama) et la délicate opération finale qui consiste à injecter de l'eau dans le four. Un spectacle tout simplement incroyable qui marque la fin de cette cuisson qui aura duré 5 jours.




Courte pause thé avant de préparer le bois de la dernière charge...


...et le mélange à base de terre qui servira à "fermer" le four.



Le four est entièrement rempli de braise.
Elle recouvre intégralement les pièces.
Ça ronronne là-dedans :)


Dernière charge de bois par l'avant du four...



... et par les côtés (j'ignore le nom de ces ouvertures).





Maxence, venu de la région de Rennes pour assister à cette cuisson,
ne fait pas de la figuration !















La dernière charge de bois est terminée, David commence à "fermer" le four.





David ne va laisser qu'un tout petit espace sur la porte,
afin de passer le tuyau qui va servir à injecter l'eau.



Moment très délicat, intense concentration,
la tension est vraiment palpable,
le silence se fait autour du four.


Les flammes changent de couleur, elles contiennent des petits "étoiles". Le four est tellement chaud que les molécules d'eau "éclatent" (l'hydrogène et l'oxygène se séparent). C'est ce phénomène qui est à l'origine de l'effet "Nanban" sur les pièces. 



C'est terminé, David rebouche la porte.







La cuisson est terminée, on trinque !
Le four va mettre une bonne semaine à refroidir, David pourra alors défourner.

Encore merci pour le spectacle David (et pour l'ambiance chaleureuse :),
c'était vraiment inoubliable.
J'ai vraiment eu beaucoup de chance d'arriver juste au bon moment,
j'ai bien fait de mettre le réveil à 5h45 pour être de bonne heure à La Borne !


Et surtout si j'ai écrit des bêtises, n'hésite pas à me corriger !

13 commentaires:

Mr Pomme a dit…

joli moment, dans le genre exeptionnel.

Si j'ai pas tout oublier de mes cours de japonais nanban signifie barbare(≃~ étranger).Je me demande l'histoire qui se cache derrière cette technique.

Merci pour le partage

Philippe de Bordeaux filipek a dit…

Extra, Merci!

Philippe de Bordeaux filipek a dit…

Et bravo pour ces photographies fidèles et belles : quand on a un si beau sujet à traiter cela aide aussi!
Merci

charlotte billabongk a dit…

Alors ça, c'est tout bonnement extraordinaire !

Merci.

Petr Novák a dit…

Wonderful action pictures! I have not seen David for a while so big thanks for that...Please say to him my honest admiration. Inspiring person, inspiring work.

Petr

Olivier a dit…

Juste fabuleux!

lionel a dit…

Incroyable ! Quelle beauté ! Quelle passion chez David et vous tous qui étiez là à ses côtés...

On n'imagine jamais assez tout ce travail, ces heures passées dans le froid, la nuit...pour aboutir à des trésors qui n'en prennent alors qu'une plus grande valeur encore...

MERCI BEAUCOUP.

Nicolas a dit…

Beau spectacle :)

Romuald Theaceae a dit…

Merci pour ce super témoignage et ces photos toujours aussi belles.
C'est un bonheur de voir un savoir faire aussi noble.
Qu'elle chance tu as eu !

David a dit…

Sublime !

Il faut savoir saisir la chance quand elle se présente, et quand on a un appareil photo, c'est encore mieux car ça en fait profiter les autres ! :-)

Merci.

Tsubo Nicolas a dit…

Superbe ! Étais tu là aussi au défournement ? Il faudra nous montrer des photos des pièces sorties du four !

Sebastien M a dit…

Eh non, malheureusement je ne serai pas là pour le défournement qui est prévu pour les jours à venir. Donc pas de photos des pièces tout juste sorties du four :(

Fabien a dit…

Voilà une bien belle illustration du travail artisanal dans sa plus belle expression. Vivre son métier... tes photos en sont une magnifique illustration. Merci à toi de nous faire partager ce beau moment, en attendant de pouvoir faire le déplacement à la Borne pour rencontrer David.

Si seulement le travail manuel avait chez nous le même écho qu'au Japon, nous aurions, j'en suis convaincu, nous aussi quelques Trésors Nationaux Vivants.

Vraiment un beau moment :)