21 avr. 2014

Just a Pic : Yi Ho Yeong's Balhyocha


Quelques photos d'une dégustation de ce thé rouge coréen,
un thé très doux, fondu, aux accents pâtissiers, gourmands, 
mais aussi étonnamment frais.  

Très rond et vif en bouche, pas d'une complexité ni d'une longueur
exceptionnelles mais qui permettent de passer un très bon moment.








Mais que fait cette grande feuille encore verte parmi
ses comparses 100% oxydées ?


19 avr. 2014

Just a Pic : TeaUrchin's Da Hong Pao

En un mot : Divin !

(merci à Patolène pour ces 7g de félicité)
















15 avr. 2014

Just a pic : Carré n°2

Suite et fin de cet échantillon du carré n°2 de 1979.
J'avais déjà parlé de ce puerh il y a plus d'un an,
je ne résiste pas au plaisir de faire quelques photos supplémentaires
de cette seconde rencontre avec ce thé, cela n'arrive pas tous les jours.





- - - 



14 avr. 2014

Yi Ho Yeong's Jungjak


Voici un Jungjak produit par Yi Ho Yeong, que j'ai pu me procurer
via l'initiative d'Arthur Park (voir ici).
C'est un thé sauvage et biologique,
produit de la façon la plus artisanale qu'il soit.


Les feuilles sont un peu grossières, d'un beau vert argenté,
elles présentent un parfum de torréfaction bien présent mais assez doux,
ainsi qu'une note sucrée un peu chocolatée.


D'après les différents essais réalisés,
il vaut mieux infuser ce thé assez légèrement : 
à peine 3 grammes pour 100ml, pas trop chaud, pas trop longtemps. 


Sur-infusé, ce thé produit une liqueur très (trop) dense,
un peu brouillonne, plein d'aspérités.
Ses parfums sont très nettement dessinés
mais le résultat est déséquilibré, c'est raté.


Sous-infusé, ce Jungjak offre une liqueur extrêmement moelleuse,
sirupeuse et onctueuse, le côté sucré ressort très fortement
et les parfums sont très faibles, c'est sans intérêt.


En revanche, lorsque l'infusion est pleinement réussi, c'est sublime :
un relief superbe en bouche, des parfums subtils et ciselés,
une texture toute en douceur et une puissance incroyable.


Malheureusement je n'ai pas encore trouvé le moyen infaillible
de réussir parfaitement toutes les infusions de toutes les sessions
que j'ai pu faire avec ce thé. 

J'ai rarement croisé un thé aussi délicat à infuser
et aux résultats si radicalement différents d'une infusion à l'autre.


Le Jungjak est sensé être la moins prestigieuse des récoltes coréennes,
mais celui-ci est loin d'être grossier en bouche.
Lorsqu'il est bien infusé, le résultat est délicat,
subtil et pourtant très puissant en bouche. 

C'est un thé vert bien meilleur que nombre de Sejak
ou autres Nokcha douteux que j'ai pu avoir l'occasion
de goûter dernièrement. 

Comme quoi...


24 févr. 2014

Yokosawa


Sencha de Hon.yama (Yokosawa) 2013,
un futsumushi sencha de cultivar Yabukita, 
boutique Thés-du-Japon.


Dans le sachet, de belles et longues aiguilles au parfum fruité et végétal, 
avec une petite touche de quelque chose que j'associe 
certainement à tort aux sencha biologiques. 
Ce thé n'étant pas de culture biologique, il me faudra donc 
trouver d'où me vient cette association d'idées...


Première infusion super limpide, la liqueur est très douce, 
les parfums discrets s'accordent bien avec la belle présence en bouche 
offerte par le thé, c'est très agréable.



Je retrouve dans la seconde liqueur, accompagnée d'un beau début de fine amertume, ce qui me fait penser à certains sencha biologiques : une tendance à développer un petit côté austère, sec, un peu "roots", c'est vraiment difficile de décrire cette impression, mais on peut essayer (pourquoi pas) de faire le parallèle avec ce que dit Florent de ce thé sur la page de la boutique qui lui est dédiée:
Les feuilles sont étuvées au minimum, juste de quoi stopper l'oxydation, puis malaxées très soigneusement pour en restituer le plus fidèlement possible le goût et les senteurs originels, l'essence même des feuilles qui poussent simplement sur les théiers de Yokosawa.


Ce Yokosawa n'en reste pas moins infiniment doux et lumineux, aux parfums discrets et à la pureté irréprochable, ce qui est absolument loin d'être toujours le cas des sencha bio (d'après ma maigre expérience en la matière). 


Pour faire court, c'est encore une fois un très beau sencha que l'on peut sans problème infuser 3 ou 4 fois pour peu que le dosage ait été suffisant. En revanche j'ai cru remarquer qu'il n'aimait pas l'rau trop chaude... Une fois la dégustation achevée, n'oubliez pas de jeter un coup d’œil à aux grandes et belles feuilles de ce thé des montagnes de Hon.yama !

10 févr. 2014

Margaret's Hope Moonlight White


Encore un Darjeeling de Teabox.com,
le 2013 First Flush Margaret's Hope Moonlight White.

C'est donc encore une fois un Darjeeling blanc.
Visuellement il ressemble beaucoup au Thurbo,
et gustativement il est tout à fait dans les mêmes registres.


Tout aussi agréable à déguster, il pêche cependant face à son confrère
par un manque de puissance, de relief et de présence en bouche.
Il est peut-être un peu plus délicat, mais c'est au détriment
des sensations et de l'énergie dégagée.


C'est tout de même un superbe darjeeling blanc,
je bois ça comme du petit lait !


Théière Petr Novàk, bateau à thé Miroslava Randova.




Bol Geneviève Meylan.




à bientôt !