24 mai 2016

Jungpana


Second darjeeling de chez Klasek Tea (www.darjeeling.cz),
le Jungpana Imperial Delight.

C'est également un first flush 2016 et il offre lui aussi un parfum à sec ultra frais, avec un surcroît de vivacité par rapport à son collègue de Selim Hill.


J'ai eu la main un peu lourde sur le dosage lors de la dégustation que j'ai photographiée. Si on associe à cela la forte fragmentation des feuilles, je me suis retrouvé à faire des infusions assez courtes. Moi qui infuse habituellement mes darjeeling seulement deux fois (2 et 4 minutes), j'ai pu cette fois-ci réaliser davantage d'infusions. 


Infusé classiquement ou en flash avec un plus gros dosage, ce thé donne de belles liqueurs cuivrées, mordantes, l'astringence est au rendez-vous mais elle partage la vedette avec une grosse dominante bien herbacée, et ce couple est vraiment détonnant. 


Je suis décidément fan de ces thés à la fraîcheur incomparable, aux liqueurs dynamisantes, à la fois fines et texturées, qui restent en bouche et dont l'astringence est savoureuse. Ce Jungpana est agressif dans le bon sens du terme : un thé qui réveille les papilles, qui booste, c'est très bon !


J'espère que le 3ème darjeeling de cette commande sera tout aussi bon, en tout cas ce printemps 2016 commence plutôt bien question thé.




22 mai 2016

Sejak 2016


Revoilà le Sejak de l'Eclos dans son millésime 2016. 

Un thé que j'ai la chance de "suivre" depuis 2013 (retrouvez les posts des versions 2013, 2014, et 2015).

L'Eclos est une boutique de thé lyonnaise, tenue par un coréen, et qui propose chaque année ce délicieux thé vert au façonnage si particulier et spectaculaire. 
C'est peut-être un tout petit peu moins le cas cette année, mais les feuilles sont toujours très finement et habilement travaillées. Elles offrent un parfum à sec très fruité et végétal (herbe coupée), et présente un bouquet de torréfaction quand on les réchauffe en soufflant dessus.


Je retrouve avec grand plaisir ces liqueurs toujours aussi fines, souples et chaleureuses. Des notes marines, fruitées, une atmosphère de grande fraîcheur dynamisée par de chaudes et discrètes notes torréfiées et par une amertume à peine perceptible.


Impossible à rater, ce thé s'infuse aussi bien court et très chaud que plus long avec de l'eau un peu refroidie. Il donne de bons résultats dans tous les cas mais pour en tirer le meilleur, il ne faut pas hésiter à utiliser de l'eau bien chaude, comme pour tous les bons thés verts.


Typiquement, pour la première infusion, j'ébouillante la théière en la remplissant à moitié, je vide l'eau dans ma tasse, je place les feuilles dans la théière et je remets l'eau de la tasse dans la théière. Je complète alors avec une autre moitié d'eau très chaude, et j'infuse une minute. 


Difficile de me prononcer par rapport aux crus précédents, mais ce millésime 2016 et encore une fois très réussi, super agréable à boire, endurant et d'une pureté irréprochable.


Merci encore à notre correspondant lyonnais pour la logistique et pour l'organisation de cette commande groupée, je lève ma tasse à ta santé JMB ^.^


18 mai 2016

Selim Hill


Selim Hill, un darjeeling first flush 2016 
de chez Klasek Tea (http://www.darjeeling.cz).


Ces petits bouts de feuilles multicolores mêlés à une multitude de bourgeons
dégagent un parfum ultra-frais, vif et fleuri, et me mettent l'eau à la bouche.
Je suis très friand des first flush de ce type, et je suis ravi de goûter le 
premier darjeeling 2016.


Le résultat est plutôt convaincant. 
La liqueur est souple, elle développe une belle petite astringence 
et une multitude de parfums typiques des darjeeling de printemps : 
des fleurs et des herbes fraîches, un bouquet fruité acidulé, 
et de petites notes boisées. 


La longueur en bouche, sans être spectaculaire, est tout à fait satisfaisante, 
c'est un bon first flush pour la consommation quotidienne qui est la mienne 
en ce moment pour les darjeeling. 

J'arrivais sur la fin de mes stocks 2015, et ce premier millésime 2016 
me convient tout à fait, le rapport qualité prix est tout à fait
correct (14€/100g).


Ce Selim Hill a tendance à vite se saturer et devenir brouillon 
en cas de sur-infusion, mais si les paramètres sont corrects, 
on a une belle homogénéité dans la liqueur obtenue, 
et sans être un thé haut de gamme, il se comporte vraiment très bien.


Bref, je suis content de ce premier thé 2016, 
il me reste 2 autres darjeeling de cette boutique à tester, 
et j'ai vu qu'ils avait mis en ligne de nouvelles références,
donc 2016 sera peut-être l'année des darjeeling de chez Klasek,
moins onéreux que les grands crus consommés l'année dernière 
(darjeelingtealovers, Postcard teas...), mais peut-être davantage
adaptés à une consommation quotidienne.


23 avr. 2016

Just a pic : organic sencha from Shimizu


Sencha biologique 2015 de Shimizu, cultivar Yabukita (Thés du Japon)






29 mars 2016

New Assam


Ce "New Assam" de Postcard Teas est le successeur du "Family Tea" pour mon thé rouge du matin. Au moment du petit déjeuner, il me faut un thé rouge simple, robuste, qui réveille, et qui peut se boire accompagné d'un peu de nourriture solide pour attaquer la journée.


Comme toujours chez Postcard, il s'agit d'un thé issu de petites plantations sans pesticides ni fertilisants, et en l'occurrence c'est un blend de batchs de trois petits producteurs indépendants de la région d'Assam, je vous laisse découvrir tout ça en images sur le site de la boutique.


Malgré sa structure assez tannique, ce thé rouge est assez doux et révèle des notes maltées, finement fruitées, le tout étant très clean et facile à boire. Ce New Assam est un peu plus cher que le Family Tea (en même temps c'est pas difficile), il est commercialisé ~40€/500g. Si un jour on m'avait dit que j'achèterais mes thés rouges par sachets de 500 grammes, je n'y aurais pas cru ^.^




28 mars 2016

Just a pic : matcha & kohiki


Je n'ai quasiment plus de sencha. Je ne sais pas comment je me suis débrouillé dans ma gestion de stock mais je suis à quelques dizaines de grammes de la fin de mon dernier sachet. Je pensais avoir de quoi tenir largement jusqu'aux nouvelles récoltes, mais il a fallu que je refasse une commande en urgence. En attendant, je me console avec un bon matcha, toujours le Kumoi-no-Shiro (雲井の白), et j'anticipe un peu l'été en sortant ce chawan kohiki de Kako Katsumi (加古勝己).




26 mars 2016

Just a pic : autumn Guafengzhai Maocha


Maocha de Guafengzhai, automne 2015 - Essence of Tea