29 oct. 2014

Yame sencha


Fukamushi sencha supérieur de Yame (Fukuoka), cultivar Yabukita.
Première récolte du mois de mai 2014 pour ce thé de l'île de Kyûshû, 
c'est une sélection de Florent pour Thés du Japon.


Magnifiques aiguilles pour ce très beau fukamushi sencha
qui nous gratifie, dès l'ouverture du sachet,
d'un agréable bouquet frais, fruité et végétal.


Une première liqueur toute en douceur mais non dénuée de caractère, 
il n'y a vraiment rien à reprocher à ce sencha qui s'éternise en bouche 
de la plus belle façon, sans astringence ni amertume aucune.


La seconde infusion ne démérite pas, 
c'est toujours aussi doux et végétal, sans fausse note, 
sans réelle surprise mais toujours sans aucun défaut. 


La dégustation de ce sencha procure un plaisir immédiat, c'est fin, 
c'est frais, c'est végétal, c'est un très bon fukamushi sencha.


La troisième liqueur, un peu moins dense en bouche, s'en trouve légèrement en retrait mais reste intéressante, fine et toujours axée sur le sucre et le végétal. On doit pouvoir faire varier les paramètres pour assurer une troisième infusion à la hauteur des deux premières sans dénaturer celles-ci, mais à vrai dire je n'ai aucune envie de me livrer à ce genre de réglages, je prépare ce sencha comme je le sens, et je prends ce qu'il a à me donner sans états d'âme, cela me convient parfaitement.


Je bois ce sencha tous les jours depuis une bonne semaine et je n'ai jamais été déçu, je n'ai jamais "raté" sa préparation, il est plutôt facile d'accès, assez conciliant et au final je crois que le sachet ne va pas faire long feu. 


15 oct. 2014

Gu Yu Long Jing


Long Jing 2014 de Master Luo, boutique PostcardTeas.

J'ai pris le temps de faire 4 ou 5 dégustations de ce thé
avant d'en dire quelques mots ici, car à ma grande surprise,
j'ai été un peu déçu par ce thé cette année.


Le Long Jing de Master Luo fait pourtant partie des thés que j'attends 
avec beaucoup d'impatience chaque année - ou presque - 
et qui m'ont toujours enthousiasmé au plus haut niveau. 


Le Gu Shu Long Jing que j'ai choisi de goûter cette année me semble un peu en retrait, et ce à deux égards. Tout d'abord, visuellement il me plaît beaucoup moins. Je les ai photographiées sous leurs meilleurs profils, mais les feuilles sont relativement inégales, il y a beaucoup de brisure et la cueillette m'apparaît moins fine, beaucoup moins classe que les années précédentes.

Je suis peut-être tout simplement tombé sur une fin de sachet - et il faut toujours se garder de tirer des conclusions hâtives sur la qualité d'un thé en jugeant l'aspect des feuilles - mais je ne peux me départir de ce sentiment de "moins bien" sur ce premier contact visuel.


Dans la tasse et en bouche, ce Long Jing est excellent à tous points de vue : texture onctueuse, accents fruités sur une base végétale de toute beauté, mais il lui manquerait peut-être (et c'est le second "reproche" que je pourrais lui faire), la finesse et l'éclat de certains des millésimes précédents.

Entendons-nous bien : il s'agit évidemment d'un superbe thé, on ne trouve pas de telles qualités de Long Jing dans n'importe quelle boutique, mais je ne peux m'empêcher de comparer avec les années précédentes. J'essaie de faire en sorte que cela n'occulte pas les qualités intrinsèques de ce thé, mais il n'est pas toujours facile d'avoir une influence sur son propre ressenti.


Deux enseignements tirés de ces dégustations avec ce Long Jing : 
- je suis plus sensible que je ne n'aurais pu l'imaginer à l'aspect des feuilles sèches 
(surtout dans cette gamme de prix il faut bien le dire...),
- il faut se méfier des boutiques qui proposent une sélection de thés exceptionnels, 
car on en attend systématiquement des miracles, or ça ne peut pas fonctionner 
à tous les coups (même si c'est souvent le cas). 


12 oct. 2014

Sencha de Warashina


Fustusmushi sencha de Warashina (préfecture de Shizuoka),
cultivar Oku-midori, récolte mai 2014,
de chez Thés-du-Japon.


Voici un joli sencha à l'étuvage traditionnel au parfum gourmand.
Le travail de roulage des feuilles est extrêmement maîtrisé pour un sencha de cette gamme de prix. C'est un thé japonais relativement léger mais néanmoins riche en saveurs, dont la liqueur onctueuse et parfumée donne des tonalités beurrées avec des saveurs de fruits à coque. Produit avec le cultivar Oku-midori, ce sencha est très doux, sans astringence. Il tient aisément trois infusions en gardant beaucoup de profondeur.


Je ne peux qu'être absolument d'accord avec la description qui est faire de ce thé sur le site de la boutique, et d'ailleurs j'ai du mal à trouver quelque chose à ajouter. Pour commencer, je pourrais essayer de décrire le magnifique bouquet fruité qui parade à l'ouverture du sachet ou qui vient nous flatter les narines lorsqu'on les plonge à l'intérieur de celui-ci. 


Je pourrais aussi évoquer le superbe des feuilles, 
qui prennent la forme d'imposantes aiguilles très soigneusement façonnées, 
ou encore la pureté de la liqueur, ses arômes francs et sa texture onctueuse.




Je pourrais détailler les sensations offertes par ce sencha durant les 3 ou 4 infusions que l'on peut en tirer, m'étendre sur le plaisir immédiat procuré par ce thé facile d'accès, simplement parfait et parfaitement simple.


Bref, c'est un excellentissime sencha à consommer sans modération, 
extrêmement facile à préparer et à déguster, je vous le conseille tout particulièrement.


Évidemment, la qualité a un prix, et en l'occurrence il est incroyablement bas : 
ce sencha est vendu 10.59€/100g. 

Comme on dit, y'a plus cher ailleurs, mais c'est moins bon.
Encore merci et bravo à Florent pour sa sélection et pour ce sencha
au rapport qualité/prix franchement bluffant.

19 sept. 2014

Fuji Sencha

Master Akiyama's Fuji Sencha 2014,
un sencha de chez PostcardTeas
(£9.95/50g)


A medium-steamed sencha made from tea trees on the slopes of Mount Fuji in Shizuoka by Master Akiyama. Akiyama-san's teas have won many prizes, including the top gold prize at The World Green Tea Contest, and he is recognised as one of Japan's leading tea pioneers for his experimental work on different Japanese tea cultivars.

This year's tea has a dry leaf aroma of tropical fruits, with a rich, grassy taste and lots of umami. It can be brewed normally at 75-80°C or with more leaf and lower temperature to accentuate the texture and umami.

ORIGIN: Master Akiyama's Farm (10 acres), Fuji City, Mt Fuji, Shizuoka, Japan
PLANTS AND PROCESSING: Camellia Sinensis Sinensis, Yabukita cultivar. Medium steaming (~30 sec). Ichibancha, harvested Spring 2014
BREWING GUIDELINE: 75°C, 3-4g per cup or 60°C and 5-6g per cup. 3 infusions.


Belles aiguilles épaisses d'un vert profond, 
au parfum sucré et végétal, 
un parfum très nature et très alléchant.


La première infusion donne le ton : c'est frais en bouche, c'est franc, 
c'est rond et complexe, ça va de l'herbe grasse aux fruits confits, 
des fleurs fraîches au jus acidulé de tomate (spéciale dédicace @Niva).

Je suis immédiatement touché et conquis par ce thé, 
un sencha authentique, sans artifice, c'est tout simplement merveilleux.


Je fais durer cette première tasse autant que possible, 
essayant de profiter pleinement de chaque gorgée...


... puis je passe à la seconde.


La deuxième liqueur est plus incisive, plus "rustique". 
Davantage troublée, elle délivre une amertume exquise 
qui fait saliver et accompagne, sublime la diffusion des parfums. 


La dégustation se poursuit naturellement, tout s'enchaîne sans heurt 
et se déroule de manière parfaitement harmonieuse, 
comme si je je connaissais très bien ce thé,  
que je l'avais déjà infusé des dizaines de fois.


On en tire 3 voire 4 belles infusions, 

Merci Master Akiyama !
Merci Postcardteas !

13 sept. 2014

Spring Darjeeling (postcardteas 2014)

Spring Darjeeling, un First Flush 2014 de chez PostcardTeas
Je me permets de citer Tim, le maître des lieux, 
pour présenter ce thé en quelques mots :

An exceptional First Flush Darjeeling made from an early picking at the Subarna Tea Co-Operative, a group of small farmers near Kalimpong in the east of the Darjeeling district, and processed by the factory at Samabeong Estate. Greener than most First Flush teas, it has a delicate, sweet taste reminiscent of some white teas and a wonderful aroma of tropical fruits. A truly outstanding Darjeeling which shows how good the best of Indian tea can be. 
ORIGIN: 107 Small Farmers, Subarna Tea Cooperative (av. 1 acre), Kalimpong, Darjeeling, India
PLANTS AND PROCESSING: Camellia Sinensis Sinensis. Spring Blossom 0067 (40kg). Harvested early Spring 2014.
BREWING: 85-90°C, 3-4g per cup. For best results wash before brewing. 4 infusions.

Rincer un Darjeeling ? J'avoue que je n'y jamais songé, mais pourquoi pas ! 
Je suis donc à la lettre les recommandations d'infusion : 
presque 4g de feuilles (pour un gaiwan d'environ 100ml), 
rinçage rapide, puis première infusion,
 à l'eau bien chaude mais pas bouillante. 


Avant de me délecter de la première gorgée, 
je m'attarde dans le couvercle du gaiwan, 
à la recherche des fameux fruits tropicaux dont parle Tim, 
c'est quelque chose que je n'ai jamais croisé dans un Darjeeling !

Le nez est tout d'abord assailli de parfums floraux, herbacés, 
frais et finement épicé, tout à fait "darjeelinguesques". 
Puis en fin de nez, je me fais surprendre par une belle attaque de fruits : 
fruit de la passion, litchi, mangue ? C'est fugace mais très net. 
J'ai bien fait de les chercher ici, ces fruits tropicaux, 
car je ne les recroiserai pas dans la suite de ma dégustation. 


Les trois premières liqueurs ont été un enchantement : 
belle présence en bouche, très beaux parfums, équilibre parfait,
 bref, c'est du super bon Darjeeling, impossible d'être déçu par ce thé. 
L'astringence est très fine, pas du tout envahissante, 
et dans l'échelle d'astringence des Darjeeling, on est plutôt dans la zone basse.


Un peu déçu (vexé ?) de ne pas retrouver la trace des fruits exotiques croisés 
au détour d'un couvercle de gaiwan, je me console bien rapidement en me 
perdant dans la contemplation des superbes feuilles de ce thé Indien qui me ravit.


Quatrième et dernière infusion, très longue (peut-être une dizaine de minutes) :
 l'astringence est démultipliée, ce qui procure à cette fin de dégustation un goût d'éternité.


Un dernier regard pour ces feuilles désormais pleinement ouvertes, gorgées d'eau, magnifiques.


5 août 2014

Kai Hua Long Ding


Ming Qian Kai Hua Long Ding 2014, 
encore un thé vert sélectionné par Charlotte.


Tout comme le millésime 2013
ce Kai Hua Long Ding est un très beau thé, 
aussi bien visuellement que par ses qualités gustatives.


Je l'apprécie tout particulièrement pour son aspect légumier prononcé,
ainsi que pour sa vivacité herbacée qui me fait un peu penser
- toutes proportions gardées - à certains Darjeeling FF.


Des liqueurs très pures,
qui se révèlent subtiles sur les parfums,
pleines de relief en bouche,
portées par une fine astringence végétale.


Un thé énergique et énergisant qui se marie très bien avec cette lumière d'été.


Plaisir des yeux...


J'en tire 3 belles infusions.


Les liqueurs pâlissent mais les sensations de bouche sont toujours là !


Magnifiques bourgeons...


Encore un superbe thé vert, 
cette année encore je suis comblé par tous ces petits miracles verts chinois, 
au croisement de la générosité de la nature et de l'habileté des hommes.


Merci.