26 mai 2015

2007 Ba Xian - Eight Immortals


Ba Xian - Eight Immortals Dan Cong,
encore un thé de chez TeaHabitat.

Méfiez-vous de ces petites feuilles à l'aspect 
gracile et délicat, au parfum chaud et sucré.


C'est un wulong assez généreux mais incisif pour peu que 
l'infusion soit suffisamment poussée : il offre alors une très belle 
qualité de liqueur, dotée d'une superbe amertume gorgée de 
fruits exotiques et de fleurs trocipales. 

Dépaysement brut de décoffrage assuré avec ce Ba Xian !



Endurant malgré les longues infusions que je lui ai infligées, 
ce Dan Cong me plaît par son côté un peu rustique,
ce n'est pas un wulong que l'on boit avec l'auriculaire tendu.


En fait, pour tout dire je crois que je suis assez bon public. 
Passé un certain niveau de qualité (qui a crû pendant une 
longue période mais qui s'est semble-t-il stabilisé), je suis ravi par 
ce qui passe dans mes tasses. Pas besoin que mes thés soient 
les meilleurs crus des meilleurs plantations, produits par les 
meilleurs techniciens, je suis de plus en plus convaincu 
que je m'éloigne petit à petit des dégustations "analytiques". 
Ce n'est pas plus mal car de toute façon j'ai toujours été très 
mauvais à ce jeu-là et je n'ai jamais eu les compétences pour. 


Mon enthousiasme et ma fascination ne faiblissent pas en revanche, 
donc je peux vraisemblablement penser que je continuerai, 
d'une manière ou d'une autre, à tenter de propager la bonne parole du thé. 

25 mai 2015

Margarets Hope Moonlight


Second darjeeling de chez darjeelingtealovers,
c'est leur Margarets Hope Moonlight que j'ouvre aujourd'hui.

Superbes feuilles surchargées de duvet blanc, elles ont un sublime 
parfum fleuri, très frais, un concentré de printemps dans le sachet.


Tout comme son prédécesseur, 
ce darjeeling est d'une superbe fraîcheur, d'une incroyable légèreté 
et pourtant il est loin de passer inaperçu en bouche : 
un gros pôle fleuri et une astringence bien présente lui assurent 
une belle présence en bouche et une longueur durable. 


L'aftertaste, comme on dit, est assez jouissif car il provoque 
une salivation aux accents sèveux et raisinés, à la fois sucrés et aigres, 
c'est très très bon, extrêmement fin.


Photo ci-dessus, on aperçoit un peu de duvet à la surface de la liqueur.



J'en tire 3 belles infusions, que je n'hésite pas à pousser 
pour avoir suffisamment de matière en bouche. 

Ce Margarets Hope est un peu du même style que l'Upper Jungpana 
dégusté précédemment, c'est du darjeeling très vert 
(presque blanc même), peu travaillé, surtout pas oxydé ou si peu. 
C'est ce style de darjeeling que j'affectionne tout particulièrement.


Au fait, connaissez vous l'histoire du nom "Margarets Hope" ? 
J'ai appris ça très récemment grâce au blog Thé, Tea, Cha. 


23 mai 2015

Upper Jungpana Wonder Classic


Premier thé 2015 (il était temps, on est fin mai !), 
un darjeeling first flush de chez darjeelingtealovers,
"Upper Jungpana Wonder Classic".


Enchanté par cette bouffée de printemps qui s'exhale du sachet 
et par la contemplation de ces superbes feuilles, 
je suis d'avance conquis par ce thé. 

Les feuilles de darjeeling sont souvent relativement fragmentées 
à cause du processus de fabrication ; ici ce n'est pas le cas, 
le travail a été très soigné, le résultat est très beau.


C'est un très bon darjeeling de printemps, et donc ça explose en bouche : 
des arômes floraux, une sensation de fraîcheur herbacée, 
une sublime astringence (caractéristique des first flush et qui - pour moi - 
leur donne ce côté si classieux), des notes raisinées
 (souvent commercialement labellisée "muscatel", 
mais là ce n'est pas que du blabla), le tout sur une liqueur très pure, 
hyper aérienne, comme insaisissable.


Chaque printemps je considère ça comme un 
petit miracle et un énorme privilège de pouvoir disposer 
dans ma tasse de ces superbes primeurs, 
qu'ils soient indiens, chinois ou japonais. 

Miracle né de mère nature 
et sublimé par le travail des hommes, merci tout le monde, 
j'apprécie beaucoup, j'essaie d'en saisir la quitessence 
et de vous rendre hommage du mieux que je peux.



Je vous dis à bientôt pour un nouveau darjeeling, 
j'en ai commandé 6 différents, on s'est partagé des sachets 
avec une copine du forum, parce qu'ils ne vendent que 
par 100g dans cette boutique. 
Elle est pas belle la vie ?


7 mai 2015

le dernier sachet

Fukamushi sencha de Kagoshima, 
récolte manuelle d'avril 2014, 
cultivar Saemidori (Thés du Japon)


C'est mon tout dernier sachet de sencha de 2014,
cette année la gestion des stocks est parfaite :
les thés 2015 pointent le bout de leurs feuilles, 
les boutiques commencent à mettre en ligne leurs 
nouveaux crus, et le temps des commandes de
thés verts de printemps est imminent.


Ce dernier fuka 2014 n'a rien perdu de sa fraîcheur
ni de sa superbe, la première infusion est de toute beauté,
les suivantes ne déméritent pas.


Je vous laisse avec ces quelques photos du tout dernier sencha de 2014, 
à bientôt pour les crus de ce printemps !






5 mai 2015

Master Takada's Kawane green



Master Takada's Kawane Green, 
un thé vert absolument hors du commun,


Feuilles magnifiques et très atypiques,
liqueurs et parfums de toute beauté 
et tout aussi originales.


Absolument impossible de deviner que ce thé 
est un thé vert japonais, c'est vraiment un thé
impossible à "classifier" dans les familles 
de thé habituelles.


Des notes de thé vert chinois par-ci, 
une texture de wulong par-là, 
des accents de first flush (d'ailleurs le parfum des
feuilles sèches a vraiment tendance à porter
sur le Darjeeling), bref c'est un vrai festival.

Un thé totalement extraordinaire comme seul 
PostcardTeas sait en dénicher. 


Ajoutez à cela une endurance exceptionnelle pour un thé vert 
(mais peut-on encore parler de thé vert ici, je ne sais pas), 
le résultat est franchement bluffant.

Dommage que je n'aie eu qu'un échantillon de ce thé, 
et qu'il ne soit pas disponible à la vente !

20 avr. 2015

Da Wu Ye


Da Wu Ye (grandes feuilles sombres), 
un Dan Cong 2014 de chez Tea Habitat.


Ce n'est pas le plus spectaculaire des Dan Cong 
de chez TeaHabitat que j'ai pu goûter jusqu'à présent, 
mais je dois dire que ce Da Wu Ye s'en sort pourtant très bien.


J'aime sa simplicité aromatique, finement fruitée et élégamment fleurie, 
sa franchise en bouche, sa belle amertume et sa liqueur ronde et plaisante.


Endurant et d'une compagnie très agréable, 
ce Dan Cong sans prise de tête n'a pourtant rien de 
spectaculaire comparé à ses prédécesseurs. 
C'est le moins "cher" de la bande, 
il est pourtant à 1$/g.


Un peu moins impressionné que par le Zhu Ye ou le Yu Lan Xian,
j'ai néanmoins bien apprécié ce Da Wu Ye.

Serai-je en train de devenir accro aux Dan Cong ?
J'espère que non, car vu les tarifs des bons crus de Dan Cong, 
je ne pourrai pas en boire souvent.




10 avr. 2015

Yokosawa again


Futsumushi sencha de Shizuoka, secteur de Tamakawa, Yokosawa. 
Cultivar Yabukita, récolte de mai 2014. Voilà pour la fiche d'identité de ce 
sencha produit par Tsukiji Katsumi, acheté chez Thés du Japon.


Les feuilles sont superbes, longues et épaisses, lustrées, et dégagent 
un très beau parfum emprunt de fraîcheur et de notes végétales.


La première infusion est magnifique, d'une limpidité et 
d'une pureté sans faille, d'un beau jaune brillant.

En bouche c'est un enchantement, pour moi c'est assurément 
le fustumushi sencha parfait : sans exubérance dans les parfums, 
il offre pourtant une belle complexité, mais une complexité 
qui apparaît comme très naturelle. Ajoutez à cela de la fraîcheur, 
de la douceur et une très fine astringence, c'est vraiment parfait.


Et les infusions s'enchaînent, 
toujours avec une qualité de liqueur incroyable.


Ce sencha s'installe durablement en bouche au fil des infusions, 
et ce sans que l'on n'y prête attention : certains thés ont un 
aftertaste flagrant, une longueur en bouche évidente, 
mais ce n'est pas le cas ici, c'est plus complexe, plus fin. 


Que dire de plus ? Merci à Florent pour la qualité de sa sélection, 
et bon courage pour le rush de printemps, j'espère que les thés 2015 
seront aussi bons que ceux de 2014.