21 sept. 2010

Mansai 2010 - Essence Of Tea


Encore un puerh 2010 d'Essence Of Tea, encore un thé issu de théiers multi-centenaires.
Il fallait être motivé pour aller acheter du thé dans ce village de Mansai, perdu au sud de la région de Bulang : il est entouré de montagnes infranchissables d'un côté et d'une rivière qu'il faut traverser sur un pont en cordes de l'autre.

Cette situation géographique un peu extrême explique que les feuilles soient un peu brisées à l'arrivée : << The maocha for this cake is a little more broken than is ideal, due to the 4km carried by hand and 7km by motorcycle before it could be loaded into a 4x4. >>

Encore une fois, des infos et des photos sur le site d'Essence Of Tea.


Cette galette dégage un très bonne odeur fraîche mais bizarrement les parfums ne sont pas très puissants (cette impression ne se vérifiera pas une fois les feuilles mouillées). Belle proportion de bourgeons, et surtout (ce qui est plutôt inhabituel), la gamme de couleur des feuilles est assez vaste.


Lorsqu'on la manipule, cette galette donne vraiment une impression de qualité. Je ne sais pas si le pressage a été manuel mais elle est plutôt facile à "dépiauter".

Dans le zhong chaud, c'est très très parfumé, vraiment agréable. J'ai beaucoup de mal à comparer avec la Bangwai (il faudrait avoir les deux à portée de nez en même temps pour se faire une idée plus précise), mon odorat trouve rapidement ses limites.

J'ai infusé ce thé un grand nombre de fois (peut-être une douzaine) ; il est assurément très endurant. Pas d'astringence, une bonne amertume (ni trop ni pas assez, de celles qui font que les arômes du thé sont magnifiés et se prolongent en bouche), et une belle complexité en bouche et surtout au nez : j'ai trouvé ce puerh beaucoup plus spectaculaire en rétro qu'en bouche : des parfums exceptionnels.


En fonction des durées d'infusion, il peut devenir un peu "râpeux" sur la langue, c'est sans doute la contrepartie d'un thé plutôt "costaud", avec beaucoup de matière.

L'arrière-goût est long et puissant mais reste assez doux dans la bouche et dans la gorge. Une belle structure en bouche, un rendu homogène et toujours plaisant, c'est assurément une galette qui me plaît beaucoup.

La note de fumé, mentionnée sur le site, est à vrai dire très très légère (en tout cas pour mon palais encore bien limité) et je ne sais pas même si je l'aurais détectée sans l'avertissement de Nada...

Pour finir, je dirai que ce thé est particulièrement énergique et tonifiant : évitez d'en boire le soir... en tout cas moi j'éviterai la prochaine fois :)

7 commentaires:

David a dit…

Je crois effectivement que cette galette est pressée "à la main," sous une pierre j'imagine, mais ne suis pas sûr.

C'est certainement l'une des meilleures galettes de la sélection. D'après Hobbes qui l'a goûtée sous forme de maocha, l'aspect fumé s'est bien amenuisé avec le pressage.

Un thé un peu musclé si on le laisse infuser un peu trop, mais quand même beaucoup moins que la Bulang.

Nicolas a dit…

En tout cas de visu elle est magnifique cette galette.

Y'a un truc que je ne peux pas définir, je connais pas le terme.
Cette galette a ce quelquechose de "riche dans les feuilles". Visuellement ça se voit.

C'est les huiles essentielles? Ou autre chose?

Philippe de Bordeaux a dit…

Cher Nicolas,

Je pense que tu veux évoquer le nombre apparemment stupéfiant de bourgeons ...sur cette belle galette.

En tout cas c'est ce qui m'a marqué visuellement : la richesse et variété des feuilles et les nombreux bourgeons;de plus quand la galette est jeune et "fraiche" ,bien entreposée, il y a comme un coté résineux à sa surface ; ces huiles essentielles donc.

La première photographie est extra sur ce fond bleu pastel : cela constitue une excellente présentation pour un sheng jeune et fougueux:harmonie;bien venue.

Amitiés à Vous.

. PHILIPPE .

Leaf a dit…

J'aime particulièrement tes descriptions, toujours empreintes de délicatesse et de précision, ça nous donne irrésistiblement envie de découvrir ce que tu présentes si bien. C'est ce qui me fait revenir encore et encore sur ce blog, pourtant plus jeune que bien d'autres que j'ai fini par délaisser... ^^ Merci !

Nicolas a dit…

@Philippe

"Résineux", c'est le terme que je cherchais. Présence d'huiles essentielles.

Oui elle est belle cette galette variée en couleur. Ha si j'avais 40£ de côté...

Merci Philippe

Sébastien a dit…

La Mansai est à 25£, pas 40 :)

Merci à tous pour vos visites et commentaires !

Julien ÉLIE a dit…

C'est une bonne galette ; merci Sébastien pour l'échantillon !

Pure, ronde en bouche, un peu fruitée. Quasiment pas d'astringence pour une galette de l'année. Belle présence en bouche.

Je n'ai pas senti de note fumée particulière. (Mais bon, je ne suis pas spécialiste en saveurs.)