25 nov. 2011

Qui a dit ? (1/2)

Qui a dit (ou plutôt écrit) "Il n'est peut-être tout simplement pas possible d'obtenir d'aussi bonnes choses dans les mini compressions que dans les vracs ou galettes."

Ne cherchez pas, c'est moi, c'était ici.
Olivier a glissé dans ma dernière commande un sachet contenant 3 mini tuocha. Sur ce sachet, cette phrase était inscrite au marqueur, et ponctuée d'un "Vraiment ?".

Voyons donc ces 3 mini tuos anonymes, histoire de déterminer si oui ou non Olivier réussira à me "réconcilier" avec ces mini trucs qui, jusqu'à présent, ne m'ont pas réellement convaincu.

~


Le premier est visiblement un puerh brut, et je dois dire qu'à sec, il sent vraiment bon : dénué de l'odeur que je croyais typique des mini compressions, c'est plutôt un parfum de bon jeune puerh qui se dégage de ce tuo.

Après 2 rinçages, je retrouve malgré tout cette odeur (indéfinissable) que je n'aime pas trop ; cependant elle est relativement faible, et le registre "bon puerh" ressort bien.

Première infusion, du positif : une liqueur fraiche et agréable, dynamique, juste ce qu'il faut d'amertume, bonne tenue en bouche. Mais également du moins bon : la saveur off des mini machins est bien perceptible, et les parfums de ce thé sont relativement peu intéressants par rapport à une bonne galette, certainement parce qu'ils sont en partie "gâchés" par cette composante dont l'origine et la nature resteront à jamais un mystère.
L'ensemble est tout de même réussi, ce minituo pourrait même rivaliser avec certains des puerh "classiques" qui sont passés dans mes tasses.


Infusion 2 : ce mini truc est constitué de vrais morceaux de feuilles !
La liqueur est toujours aussi agréable, pas comparable avec les meilleurs galettes de mon stock mais tout à fait honorable. Pour un mini tuo c'est effectivement très bon ! Cette infusion était toutefois un peu trop pousée, le résultat est donc notablement déséquilibré, mais sans tomber dans la caricature non plus.


L'infusion 3, trop longue également (la petite taille de ces tuos est assez trompeuse), est légèrement acide, la texture est comme râpeuse, mais sinon on reste dans le même registre.

A partir de l'infusion 4, je n'ai plus de saveur off, la liqueur redevient clean et équilibrée, et je n'ai plus grand chose à reprocher à ce thé qui devient plus intéressant et qui se boit du coup vraiment tout seul.
J'ai obtenu de ci de là des tasses assez remarquables, et bien qu'elles ne m'aient pas offert des sensations à la hauteur de bonnes galettes, je dois dire que pour un mini tuo, je suis bluffé.

On peut dire que le challenge est à moitié rempli pour ce premier mini tuo. Passons au deuxième.

~

Celui-ci est un puerh fermenté, qui comme le précédent n'a pas - à priori - cette odeur que je n'aime pas dans les minis. Cela dit, avant rinçage il n'offre pas grand chose à se mettre sous le nez, hormis un très faible parfum typique de puerh fermenté.
Après deux rinçages express qui auront eu raison de la compression de ce tuo, j'ai bien dans mon zhong une puissante odeur de shu cha, dénuée de toute odeur parasite.


La première infusion, la plus courte possible, délivre une liqueur rouge foncé qui, en bouche, est là aussi exempte de cette composante étrange que je déplorais trouver systématiquement dans les mini compressions de puerh.
Pour ce qui est de ce premier passage, rien d'extravagant mais c'est loin d'être raté : c'est un puerh fermenté "classique", sans grande complexité, sans la touche de verdeur que j'aime retrouver dans ces puerh cuits, mais sans non plus les classiques défauts des puerh fermentés de mauvaise qualité.
Là encore, on ne prétend pas rivaliser avec de très bonnes galettes ou les vracs mythiques de la M3T, mais je dois bien avouer que ce mini tuo se défend vraiment pas mal.


La seconde infusion est plus fine, plus élégante mais sans grand relief. Il ne se passe pas grand chose mais si je ne trouve pas de grandes qualités dans ce puerh, je reconnais que je ne peux pas lui trouver de grosses tares.

Troisième : en augmentant légèrement les durées d'infusion, je retrouve davantage de présence en bouche et d'épaisseur sans détériorer la texture de la liqueur. C'est plutôt bon pour un puerh fermenté au regard de la quantité astronomique de très mauvais shu cha que l'on peut trouver sur le marché, et même très bon pour un mini tuo !


Les infusions 4 et 5 sont restées très bonnes, ensuite le thé s'est subitement épuisé.
Bilan tout à fait positif pour ce deuxième mini tuo.

~

Allez hop, numéro 3, le dernier de cette sélection qui doit me réconcilier avec les mini tuos. Celui-ci est un puerh brut, et c'est plutôt mal parti : après rinçage, je retrouve cette odeur "spéciale tuo" dans des proportions quelque peu alarmantes. Pas non plus comparable au pire de ceux que j'ai eu l'occasion de boire, mais tout de même trop pour qui je puisse faire comme si je n'avais rien remarqué.


La première infusion est là aussi très marquée par cette composante toujours aussi mystérieuse. Rien de spécial à en dire, c'est bof-bof, mini tuo, quoi.

Et puis, finalement, la suite s'est révélée beaucoup moins catastrophique que prévu : un puerh certes pas très parfumé, pas super intéressant, mais un puerh quand même. Un peu trop amer/astringent, un peu sec et plat, bref, ce n'est pas un super thé mais c'est buvable.


Je ne m'éternise pas sur ce troisième tuo surprise, qui est bien en-dessous de ses 2 comparses.

Un p'tit bilan rapide :
#1 - sheng : aurait pu me convaincre à 100% sans cette touche d' "odeur mini" qui, il est vrai, a rapidement disparu.
#2 - shu - : tout à fait convaincu, je m'incline.
#3 - sheng : non, vraiment pas.

Et donc oui, je confirme : "il n'est peut-être tout simplement pas possible d'obtenir d'aussi bonnes choses dans les mini compressions que dans les vracs ou galettes" mais je veux bien compléter ma sentence avec "mais il faut bien reconnaître que certains mini tuos peuvent toutefois se révéler d'assez bonne facture et donner de très bons résultats".

2 commentaires:

Mondeduthé a dit…

Intéressant. Je n'ai pas encore eu l'occasion de tester ces mini. Mais je dois avouer un peu à cause du même type d'apriori. Je vais donc surement rester dessus.

Sébastien a dit…

oui enfin c'est un avis très personnel, le mieux est tout de même de se faire son propre avis en en goûtant quelques uns.
certains amateur plus éclairés que moi ont beaucoup aimé par exemple le cube FuZiZhuan de la m3t, que je n'ai pas apprécié du tout.
les goûts et les couleurs...