7 févr. 2013

Purple Bud

Échantillon d'un puerh violet qui, tenez-vous bien, n'est ni fabriqué par Wang Bing, ni fourni par Olivier Schneider ! Eh oui, c'est possible ! Cela dit je m'avance un peu, il est tout à fait plausible que ce soit effectivement un thé de Wang Bing vendu à Five Star Tea par Olivier, dans ce cas-là j'ai tout faux.
Bref, peu importe : il s'agit d'un puerh brut "Zi Yo Purple Bud" (cf. commentaires) "Zi Ya Purple Bud" 2009 qui doit donc avoir pas mal de points communs avec la "fameuse" galette 'Or Violet' de Wang Bing : même année et même dénomination "Zi Yo" (même variété de théier ?).


Je remercie au passage Andrzej Bero d'avoir glissé ce sachet dans le colis qu'il m'a envoyé récemment.
Ces beaux petits bourgeons violets dégagent une odeur très plaisante, qui effectivement n'est pas sans me remettre en tête l'atmosphère évoquée dans les productions de Wang Bing. Je pars donc confiant, ça devrait me plaire.


Rinçages (beaucoup d'écume, un thé de printemps ?), infusions. Comme pressenti, je me retrouve en terrain connu : belle liqueur, très clean, du relief, de la profondeur, de beaux parfums boisés / épicés, du végétal, ce petit quelque chose de musqué indéfinissable, le tout est très homogène. Une belle petite amertume rehausse l'ensemble, c'est fin, ça se boit tout seul, bref j'aime bien quoi. D'ailleurs, j'y retourne.


10 commentaires:

Anonyme a dit…

bonjour,
merci beaucoup pour vos jolis écrits sur le thé, j'adore découvrir vos commentaires de dégustations.
je me permets une question, ou une précision, enfin bref, je fais appel aux spécialistes de la langue, est-ce que ce ne serait pas Zi Ya plutôt que Zi Yo? Yo n'est pas un phonème chinois sauf erreur. Et Zi Ya signifierait alors bourgeon violet, avec les caractères 紫芽,ce qui ferait sens dans le cas qui nous intéresse.
au plaisir de lire vos prochaines découvertes!

Sebastien M a dit…

Bonjour,
et merci d'avoir pris le temps de passer par ici.
Effectivement il est fort possible que ce soit "Zi Ya" et non pas "Zi Yo". D'ailleurs en y regardant de plus près (sur la photo de l'étiquette), le doute est permis.
D'après ce que j'avais compris, "Yo Cha" signifie "thé gras", c'est l'appellation locale d'une variété de thé violet. "Zi Yo Cha", c'est le nom des galettes de puerh violet de Wang Bing (ici par exemple).
"Ya", c'est bien "bourgeon" d'après ce que j'ai compris également, comme dans Shu Ya, bourgeons fermentés.
Alors dans le cas présent oui vous avez sans doute raison, ce sont des bourgeons violets, donc Zi Ya ça se tient. Mais cela dit, ces bourgeons sont peut-être issus de la variété Zi Yo ? ^_^
A bientôt,
Sébastien

Philippe de Bordeaux filipek a dit…

Pour avoir gouté une belle production d'Olivier en thé violet ( Merci Sébastien ) je trouve que c'est une entrée intéressante pour découvrir le Pu erh Cru sans trop de méfiance pour quelques récalcitrants du Pu erh comme j'ai pu l’être y a encore peu de temps !
Beaucoup de douceur une liqueur légèrement grasse, lisse, très simple en bouche et au nez avec du jasmin qui remonte...Pas ou peu d'astringence.C'est confort.
Merci.

Olivier a dit…

Oui ce thé est bien vendu comme "Zi Ya", bourgeons violets (notion abordée dans mon article sur les thés violets) et non comme Zi Yo Cha. J'avoue que j'aurais été étonné que qq'un vendu un thé comme Zi Yo, appellation locale de la région de Yi Wu (et peut être d'ailleurs), signifiant thé gras, et que personne n'a à ma connaissance utilisé de manière publique ou imprimé sur un emballage...

Mr Pomme a dit…

J'aime beaucoup les thés violets aussi j'en ai récupéré 3 chez olivier ^ ^ .J'ai lu la description d'un autre thé violet d'ailleurs qui m'a assez étonné (cf:http://www.jas-etea.com/2011-spring-jinggu-purple-bud-raw-pu-erh-cake-250g-cake/) ou ils disent que les thés " Zijuan (紫娟) or Zicha (紫茶 purple tea) Maocha" ne sont pas des thés violet. Il va falloir que je test celui là surtout que les prix sont très correct sur five star.Merci pour cette mise en bouche

Olivier a dit…

Il y'a pas mal de choses fausses dans le lien de Jas Tea (mais venant d'eux ça ne m'étonne pas un instant)....

Je passe sur le couplet classique du théier sauvage, très rare, du village isolé sans route que l'on met 3 heures à rejoindre à pied, etc... y croire qui voudra.

Au passage, on arriverait quand mme à faire 100kg de pur bourgeons en récupérant des bout de kg chez les petits paysans du petit village... mais aussi on ferait un emballage industriel en quadrichromie pour seulement 280 galettes...

Plus loin le raisonnement que je Zijuan se ferait passer pour du pur bourgeon est totalement absurde, déjà parce que le Zijuan coûte plus cher que je Zi Ya, mais surtout parce que ça n'a gustativement absolument rien à voir, à la limite même du puerh (ceux qui comme Sébastien ont gouté du vrai Zijuan comprendront ce que je veux dire).

Quand à différencier le Zi Ya (bourgeon violet), le Zi Juan (cultivar récent de thé violet) et le Zi Cha (thé violet), comme si il s'agissait de trois thés différent est assez hasardeux, vu que les trois sont précisément des Zi Cha (thés violets) !

Enfin, faire du puerh pur bourgeon (Gong ting and co) c'est une tendance bien à la monde aujourd'hui (comme le thé violet santé), qui s'éloigne passablement des standards du puerh, et contrairement à ce qui est avancé on sait bien que le bourgeon ça vieillit mal et que ce sont les feuilles plus grandes qui permettent une bonne maturation sur le long terme...

Pour ceux qui voudraient lire des choses mieux documentés sur le thé violet, j'ai écris un article sur le sujet.

Mr Pomme a dit…

Merci Olivier pour ces précision ^^, faut que je relise une enième fois cet article sur les thés violets c'est vrai que ton Zijuan est assez spécifique (mais j'aime beaucoup)

Olivier a dit…

@Mr Pomme,
Ce n'est pas que "mon" Zijuan (en fait celui de Wang Bing), tous les Zijuan ont plus ou moins le mme profil aromatique (que moi personnellement je n'aime pas beaucoup, ce qui n’empêche pas que ce soit un très bon thé!). Il faut rappeler que contrairement aux autres thé violets, le Zijuan est un vrai cultivar, soit une variété précise et définie de théier, ayant tous la mme source. De plus c'est une variété récente, donc tous les arbres de type Zijuan ont aujourd'hui un age plus ou moins identique (très jeune)...
Après bien sur reste le terroir et le travail des feuilles, mais les variations sont là infimes par rapport à la marque, vraiment spécifique du cultivar Zijuan.
Après comme tout ce qui est typé, on aime ou on aime pas.

Sebastien M a dit…

Ou alors, on aime bien mais on n'en boirait quand même pas tous les jours ^_^

Anonyme a dit…

Olivier Schneider vend du Pu er mauve/violet bien sûr ! c'est délicat comme goût....