16 mai 2013

EMS, douanes et Chronopost

On m'a posé cette question très récemment :

" Je souhaiterais acheter du thé japonais en ligne sur un site qui possède une structure au Japon, à savoir Ippodo ou Thé du Japon. J'étais sur le point de valider une commande sur Ippodo lorsque j'ai été rappelé que des taxes supplémentaires pouvaient-être appliquées lors de l'arrivée en France. Jusqu'à quelle somme s'élève donc ces frais ?
Quels sont (en moyenne) les délais d'un colis en EMS, toujours vers la France ? "

Une illustration valant mieux qu'un long discours, voici le bordereau de dédouanement de ma dernière commande chez Ippodo (fin mars dernier) :

Cliquez pour agrandir

Sur le montant de commande (134 €), la douane a appliqué 7% de TVA. Je paye ces 9€ de taxe avec joie (enfin, en tout cas sans rechigner) car si j'avais acheté ces produits en France, leur prix aurait été plus élevé (l'importateur aurait payé les taxes qui auraient été répercutées sur le prix de vente final).

Là où le bât blesse, et que l'on est en droit de s'agacer quelque peu, c'est lorsque Chronopost ajoute à ces 9€ pas moins de 21€ de "frais de dossier". Ce qu'il faut comprendre, c'est que Chronopost avance les 9€ à la douane à la place du destinataire, et du coup s'en fait rembourser 21 pour le dérangement. Pas mal non ?
Sachez que ce montant forfaitaire est susceptible de changer au fil des ans. L'année dernière, c'était 18€...

Conclusion : en EMS vous avez de très fortes chances d'être taxé par la douane pour les colis en provenance du Japon. Taxé par la douane, et "escroqué" par Chronopost. En SAL, le risque est quasiment nul.
Quel intérêt alors de passer par un envoi EMS ?

  • c'est plus rapide que le SAL (une semaine ou moins en général)
  • le colis est assuré à la hauteur de la valeur déclarée
  • vous pouvez suivre le colis du début à la fin via le n° de tracking fourni par l'expéditeur. 

On pourrait être tenté de demander à l'expéditeur de minorer la valeur déclarée du colis afin de faire baisser les taxes mais - 1 - c'est malhonnête - 2 - beaucoup de vendeurs s'y refusent et - 3 - en cas de souci vous ne serez remboursé que sur ba base du montant déclaré, vous serez donc pris à votre propre piège.

En SAL, c'est plus long (2 ou 3 semaines), pas très bien assuré, et sans suivi. Quoi qu'il semble qu'il y ait plusieurs variantes dans le SAL, certaines bénéficiant d'une assurance, mais c'est plus cher.

Je n'ai pas encore compris toutes les subtilités des modes d'expédition, et finalement chaque cas est particulier :
- expédition d'une céramique de valeur, je prendrais plutôt l'EMS en priant pour passer à travers des mailles du filet (ça m'est arrivé que des colis EMS ne soient pas du tout interceptés par la douane)
- achats de quelques sachets de thé, je choisirai à coup sûr un SAL "small packet", comme ce que propose Thés-du-Japon dans la limite de 5 sachets de thé : coût très avantageux.
- grosse commande de thé + ustensiles... à voir, l'idéal est de faire une commande EMS à plusieurs pour partager les frais de port et les éventuels frais de douane + Chronopost.

Voilà, j'ai sans doute oublié quelques éléments d'information en cours de route, mais j'espère avoir quand même répondu à la question posée. Bons achats !

5 commentaires:

Fabien a dit…

Bonjour Sébastien,

Pour ma part :

- EMS : délai de 4-5 jours depuis le Japon, à chaque fois taxé (droits de douanes dans certains cas, TVA toujours, c'est normal, c'est comme ça...) et à chaque fois frais de dossiers Chronopost (là j'aime moins le coup du forfait à 21€).

Bien préciser quand il s'agit d'antiquités de plus de 100 ans, la TVA est alors à taux réduit.

Pas la peine de marquer "Gift" ou "Cadeaux", ça ne sert à rien (taxé quand-même). Et puis ces droits de douanes et taxes ne sont pas une punition mais un coût à prévoir quand on achète hors UE.

- SAL : plusieurs formats existent, il y a des possibilités de suivi, moins réactif qu'en EMS certes mais correct et il y a là aussi des possibilités d'assurance. Il faut juste en discuter avec le vendeur assez tôt et bien préciser ce qu'on aimerait.

Délai de 10 jours en général, parfois plus. Le plus long délai que j'ai pu constater était de 5 semaines et le vendeur m'avait proposé dès la 4ème semaine de me rembourser si le colis n'arrivait pas.

En SAL je n'ai jamais eu de frais de douanes/TVA/frais de dossier à payer, et celà représente pas mal de colis.

Dans les 2 cas (SAL ou EMS), jamais de casse (bien choisir son vendeur/expéditeur/prestataire) car toujours très très bien emballé. J'ai d'ailleurs toujours apprécié la qualité et l'attention portée aux emballages par nos amis japonais.

Donc, sauf besoin très urgent, je choisis toujours SAL. En cas de risque très élevé de casse et/ou de valeur très élevée, je précise à l'expéditeur que je désire un emballage très soigné mais je n'hésite jamais à choisir SAL malgré tout.

Juste mon expérience, en espérant que cela puisse servir à tous.
A bientôt, bons thés à vous.
Fabien

David a dit…

Merci. Voilà un article que je voulais écrire depuis un moment mais que je n'ai jamais fini, surement à cause de la colère née de la dernière fois que je me suis fait avoir à ne pas faire attention au mode d'expédition...

Donc, oui, SAL pour le Japon. Oui, Chronopost c'est des voleurs (et je ne suis même pas sûr que ce soit très légal leur truc, mais c'est le contrat...)

Par contre, je ne me suis jamais fait taxer un colis envoyé via EMS en provenance d'un autre pays asiatique, du moins les suivants : Chine, Taiwan, et Malaisie. Pourquoi ? Aucune idée...

Jamais eu de problème avec SAL ou le mode normal depuis le Japon : toujours tout reçu dans des délais raisonnables, jamais de casse.

Tsubo Nicolas a dit…

Oui, les frais de dossier de chronopost sont souvent plus chers que les frais de douane proprement dit et la TVA ... mais si il y a taxation sur un coli en SAL, Coliposte fait pareil et applique 18 euros de frais de dossier, tarif 2013 ...

Pour ce qui est des colis du Japon en EMS, ils sont quasiment toujours taxé ... je suppose que le volume Japon - France sont moins importants que les volumes Chine - France ... en SAL, c'est beaucoup plus rare, mais çà peut tout de même arriver ...

EMS ou SAL, j'ai remarqué que plus le coli est lourd et gros, plus il a de chance de se faire taxer ... et cela quel que soit le pays d'origine hors UE ...

Au final, Les seuls colis à ne pas se faire taxer sont ceux dont la valeur déclarée est inférieure à 22 euros ... mais c'est une sorte de tolérance, plus qu'un droit réel ...

Mais pour moi, le plus gros "scandale" vient de la Douane lorsque le coli est soumis à taxation : en effet, lors du calcul des droits de douane, la valeur de la seule marchandise n'est pas prise en compte : les frais de ports sont aussi comptabilisés ... c'est donc la totalité de la somme payée au vendeur/expéditeur qu'il faut prendre en compte pour calculer quels sont les éventuels frais qui vont venir se rajouter ... et cela peut vite chiffrer ...

Anonyme a dit…

Bonjour,

Je voulais savoir, est t'il possible de demander à sont vendeur de nous faire payer les frais de douanne dans l'achat pour qu'il puisse les payer lors de l’envoie (pour éviter les frais de chronopost)

Sebastien M a dit…

Bonne idée ça, je n'en sais absolument rien.
A mon avis ça doit être un peu plus compliqué que ça mais tu peux toujours poser la question à ton vendeur ou à la douane française.
Si tu obtiens une réponse, ça m'intéresse =)