3 avr. 2011

Long Jing 2011

Un échantillon de Long Jing ultra frais (arrivé il y a environ une semaine à Thés de Chine), très gentiment offert par un bloggeur qui se reconnaîtra :)

J'avais initialement prévu d'en acheter une bonne quantité pour avoir de quoi boire du thé vert pendant plusieurs mois, mais je me suis ravisé après avoir dévalisé la boutique Thés du Japon... Ce printemps sera donc plutôt consacré aux thés japonais, les primeurs chinois m'attendront encore un an.


Cet échantillon me permettra tout de même de goûter ce thé chinois qui fait partie de mes préférés, ici dans une version ultra fraîche et de très grande qualité je n'en doute pas.
L'odeur des feuilles sèches est déjà démentielle : du pain tout juste sorti du four, des notes végétales... vite, faire chauffer l'eau !

Dilemme : j'ai presque 4 grammes de thé. Trop pour une seule infusion, pas assez pour deux. Bon, je mets tout. J'ai tendance à mettre un peu plus de 2 grammes (voire 3) pour mes thés verts, donc je mets tout.

Dans le zhong préchauffé, c'est toujours aussi prometteur. J'espère pour mon compte bancaire que cette dégustation ne va pas se révéler trop exceptionnelle, sinon je ne garantis rien, il y a de fortes chances pour que je succombe.

Quatre infusions de une à deux minutes, 70 à 80°C. Une vraie bonne liqueur : tout est à sa place, c'est très fin, subtil et extrêmement soyeux en bouche.


Aucune astringence, aucune amertume, c'est très frais, vraiment excellent. Ça va être difficile de ne pas succomber à l'appel de ce thé de Thés de Chine.
Pour pinailler, je déplorerai tout de même une longueur en bouche qui, sans être dénuée de qualités, n'a rien d'exceptionnel. D'autre part, je me demande si un dosage plus "classique" (un peu moins que pour cette dégustation) ne pénaliserait pas ce Long Jing : je l'ai généreusement dosé aujourd'hui et il était vraiment parfait.


Aucune "feuille libre" dans le zhong : tout n'est que bourgeons. Superbe. Encore merci pour l'échantillon :)

6 commentaires:

Philippe de Bordeaux a dit…

Rafraichissant et bon : puis question bourgeons en concentration d'arômes et de fraicheur on est gâté ici : grande qualité.

Belle étoile de bourgeons tous jeunes, pour ta dernière photo...

Tu m'as donné l'envie de commander ces primeurs : Long Jing et surtout un Bi Luo Chun sourcils du vieil homme du continent chinois qu'on peut infuser autant qu'un Oolong tant la concentration dans ces bougeons duveteux est forte et cela tout en douceur dans la liqueur.

Merci Sébastien.

à plus tard.

. PHILIPPE .

Julien ÉLIE a dit…

Très belle couleur !
(Ainsi qu'odeur — mais je triche car je l'ai senti en boutique. Magnifique moment lorsque Vivien ouvre le sachet fermé hermétiquement et conservé au frigo.)

Je n'ai pas (encore) essayé ce Long Jing 2011.
Je connais bien celui récolté l'an dernier le 8 mars 2010, qui était très bon. Il a fait plus froid cette année, d'où la récolte plus tardive d'une douzaine de jours.

Bonne continuation dans ta quête du meilleur Long Jing.

Nicolas a dit…

Salut Sébastien,

Je suis content que cet échantillon t'a plu. Par cet article tu réponds à une question que je me posais. A savoir est-ce-que je mets ce thé dans un de mes article, ou pas ?

Ben finalement tu le décrit beaucoup mieux que j'aurais pu le faire. J'ai eu raison de suivre mon intuition en te refilant un échantillon :)

Au niveau du prix, c'est 30€/100g. Prix justifié si on considère l'aspect primeur de ce thé. (De mémoire la référence TV116, à confirmer).

Au niveau du dosage, je le fait à 2 gramme/10cl. De cette manière la pureté de ce thé ressort mieux; au détriment du gustatif.

Il a pas de défaut, seul bémol, la longueur en bouche. Mais c'est un thé à polarité féminine; "elle" est un peu introverti :)

Les bourgeons sont magnifiques. La liqueur est très claire et pure. Et l'odeur des feuilles dans le zhong chaud fait ressortir des fragrances de pignons de pin grillés.

Merci pour ce super article, ce fut un plaisir de te lire.
Amicalement
Nicolas

Sébastien a dit…

Merci merci, c'était vraiment une belle dégustation. Une de ces liqueurs que je pourrais boire tout au long de la journée. C'est quasiment le seul thé qui - en ce qui me concerne - pourrait remplacer l'eau...

Nicolas a dit…

"Une de ces liqueurs que je pourrais boire tout au long de la journée."
-> Je le consomme le matin au breakfast. Je le fais assez léger. Mais tu as raison, ce genre de thé un peu "introverti" on peut en boire plusieurs cessions à la suite sans se lasser.

"Merci merci, c'était vraiment une belle dégustation."
-> Ben ça me fais plaisir de faire plaisir !

A+
Nicolas

yakimono a dit…

simple, synthétique, complet ! merci