13 juin 2013

Tiantai Shan Yun Wu


Troisième thé vert chinois à faire les frais de mon insatiable curiosité et de mon inextinguible soif de verdure, encore un thé Ming Qian 2013, le Tiantai Shan Yun Wu, en provenance comme son nom l'indique de la montagne Tiantai (province du Zheijiang).


Yun Wu signifie nuages et brume, ce sont de bonnes conditions pour la culture du thé. Associé à un superbe terroir (au moins visuellement : regardez à quoi ressemble la montagne Tiantai), cela ne peut donner qu'un très bon thé vert à l'arrivée !


En tout cas, les fines feuilles d'un vert sombre et les bourgeons argentés et duveteux que j'ai sous les yeux sont très engageants. Le parfum qui s'en dégage également : une fraîcheur verte, des accents floraux, une torréfaction gourmande et pâtissière, et pas mal d'autres choses en filigrane, de subtiles fragrances que je n'arrive pas à cerner, mais ça fait partie du charme des thés verts chinois !


Infusion. Les feuilles, immergées dans le gaiwan non recouvert, dégagent un parfum de verdure sucrée comparable à certains sencha peu étuvés !


La première liqueur, très pure, d'un vert pâle, n'est troublée que par le fin duvet des bourgeons. Comme pour les deux thés verts précédents (Kai Hua Long Ding et Wu Yuan Ming Mei), je suis face à un océan de douceur et de fraîcheur, un petit concentré de printemps chinois.


C'est toujours aussi subtil dans le fleuri, à peine sucré, tout n'est que suggéré. Je ne peux m'empêcher de trouver des points communs avec les impressions que l'on peut ressentir à la dégustation de certains futsumushi sencha !


La seconde infusion est à l'avenant, si ce n'est qu'elle me semble plus incisive : l'énergie délivrée en bouche est bien plus marquée, la langue et l'avant du palais sont comme avivés par une énergie communicative et bienfaisante. La liqueur est cette fois d'une pureté sans faille, c'est vraiment beau. Il y a chez ce Tiantai Shan Yun Wu un petit quelque chose que je n'arrive pas à cerner et qui est surtout sensible dans l'arrière-goût. J'associe cette note inconnue à quelque chose d'animal, mais je ne parviens pas à en dire davantage.


Encore un thé vert chinois dont je n'avais jamais entendu parler, une petite pépite verte très gourmande, je remercie Charlotte de m'avoir permis de découvrir tout ça.


Et ce n'est pas fini !

3 commentaires:

David a dit…

Un très beau thé ! Comme pour toi, ma deuxième infusion fut d'une grande richesse. Superbe. Petit pois, poivre. Belle longévité. J'ai vraiment adoré. Je pense avoir perçu le côté animal dont tu parles, mais je hasarderais pas à essayer de le décrire. ^^

Sebastien M a dit…

Oui, beau thé, voire même en un seul mot ! Je suis ravi par cette sélection de thés verts, j'ai pas fini de vous soûler avec ça ^^

David a dit…

Ah bah maintenant que tu as commencé, t'es obligé de continuer, y a pas le choix ! ;-)