17 avr. 2012

Catastrophe !


Catastrophe !! 
Une seconde d'inattention, et voilà le résultat. Je suis vraiment attristé par cette explosion de couvercle, j'aimais beaucoup utiliser ce shiboridashi de Petr Novak. J'ai contacté ce dernier, apparemment il a une caisse de couvercles de rab'. Avec un peu de chance...


Remarque, ça donne un petit côté rustique... Mais bon je ne vais pas l'utiliser recollé. L'infusion de super-glue, c'est certainement très moyen pour la santé. Sans compter le goût...

4 commentaires:

Henry Nicolas a dit…

Aie, ne surtout pas coller ! Bien garder les morceaux au cas où il n'y aurait pas de couvercle qui soit bon ... Après, c'est une question de goûts ( et de finances aussi tout de même un peu ) : il est possible de recourir au Kintsugi ... c'est-à-dire réparation à la laque d'or ou éventuellement d'argent ( Gintsugi ) ...

Je peux te conseiller : http://pages.artisans-patrimoine.fr/230/catherine-nicolas-laqueur/


j'ai déjà eu recours à ses talents pour une de mes pièces et je n'ai pas été déçu par sa maîtrise de la technique ...

Sebastien M a dit…

Merci pour le tuyau, mais en l'occurrence, je pense que cela n'en valait pas le coup (ou plutôt le coût). Si le montant de la réparation est le double ou le triple du prix de la pièce neuve...
Cela dit mon couvercle réparé à la laque d'or, ça aurait eu de la gueule. Je regrette presque de l'avoir recollé. En fait j'ai fait ça juste pour le mesurer précisément afin de communiquer le diamètre au potier.

Henry Nicolas a dit…

Pour le prix, c'est parfois moins cher que ce que l'on croit, tout semble dépendre du nombre de brisures, de leur largeur et profondeur et des manques ... et puis c'est vrai que le résultat à un effet artistique incontestable ... après, tout est lié au prix de la pièce, c'est certain et s'il est plus facile et moins cher de remplacer que de réparer, cela est en effet plus sage de prime abord !
Si jamais une telle tuile se reproduit, ce que je ne souhaite à personne, il faut utiliser du scotch pour faire tenir les morceaux, à la manière des restaurateurs de pièces archéologiques ... come çà, pas de superglue !

Sebastien M a dit…

oups, désolé j'ai effacé ton commentaire par erreur, je le remets ci-dessous :

Pour le prix, c'est parfois moins cher que ce que l'on croit, tout semble dépendre du nombre de brisures, de leur largeur et profondeur et des manques ... et puis c'est vrai que le résultat à un effet artistique incontestable ... après, tout est lié au prix de la pièce, c'est certain et s'il est plus facile et moins cher de remplacer que de réparer, cela est en effet plus sage de prime abord !
Si jamais une telle tuile se reproduit, ce que je ne souhaite à personne, il faut utiliser du scotch pour faire tenir les morceaux, à la manière des restaurateurs de pièces archéologiques ... comme ça, pas de superglue !