7 oct. 2013

Jiri Sejak


Je suis ravi d'avoir pu mettre la main sur un nouveau thé vert coréen car le précédent (dont j'avais parlé ici) m'avait vraiment bien plu et le sachet est malheureusement épuisé depuis plusieurs semaines. Ce thé vert vient lui aussi de la montagne Jiri (plus haut sommet de la Corée du Sud), et je l'ai trouvé dans une petite boutique de thé à Lyon (Éclos - 63 r. Jean Jaurès) grâce aux recommandations d'un des membres du forum.


Ce Sejak est vraiment superbe : très finement travaillées, ces petites feuilles ont un aspect très mat dans des tons vert bleutés, avec des reflets argentés. Elles laissent échapper une douce odeur de torréfaction qui dissimule très élégamment un superbe bouquet végétal que je suis impatient de révéler grâce à l'action de l'eau chaude.


Je ne peux m'empêcher de m'attarder sur le soin qui a été apporté à la fabrication du thé... ces feuilles sont si fines et si joliment formées, je n'avais rien vu de tel jusqu'ici : des feuilles roulées en boules, formées en spirales, torsadées, aplaties etc etc, mais comme ça, non. On dirait qu'elles ont chacune une forme différente et le résultat est une mini sculpture très aérienne, gracile et donnant une impression de fragilité absolue.


Passons aux infusions : eau assez chaude (disons aux alentours de 80°C), environ 3 ou 4 grammes de thé pour 90ml, et première infusion d'une grosse minute.
La liqueur produite est d'une pureté irréprochable, d'un superbe vert doré (si si, ça existe comme couleur).


Je me retrouve immédiatement plongé dans l'univers des thés verts coréens (enfin, d'après ma maigre expérience en la matière) : une liqueur subtile sans être timide ni effacée, une douceur réconfortante qui se trouve être la combinaison d'une texture presque laiteuse et toute en rondeur et de notes de torréfaction à peine suggérées, ainsi qu'un ensemble de parfums qui alternent entre la forêt, les algues, les végétaux, la terre...


On y trouve ici et là quelques accents fleuris, surtout au nez. Ce thé offre également une très belle fraîcheur en bouche, très légèrement épicée ce qui lui confère un beau relief et une longueur en bouche tout à fait respectable.


Que dire de plus ?
Que c'est un thé vert très endurant, on en tire 5 belles infusions.
Qu'il aime l'eau chaude, ou plutôt je devrais dire que j'aime l'infuser relativement chaud.


Que c'est un très bon thé vert qui se boit vraiment tout seul.
Que les amateurs de thé habitant la région devraient surveiller cette boutique, son sympathique gérant m'ayant laissé entendre qu'il allait recevoir un nouveau vert coréen sous peu.
Que je suis ravi par ce nouveau Jiri Sejak !

6 commentaires:

Leaf a dit…

De jolies feuilles, en effet... Mais ce sont toujours ces photos de verse et de gouttes qui attirent mon attention ! ^^

JMB a dit…

Le nouveau thé qu'il va recevoir est le jung-jak, qui est la récolte d'été. Comme il me reste du se-jak, je vais pouvoir comparer ;-)

Marion a dit…

Ta description du thé coréen est quasiment identique à la mienne. Ces thés ont vraiment leurs propres caractéristiques et ont un goût que je ne trouve nulle part ailleurs.
Les thés de Boseong (au sud Ouest du pays) sont différents encore mais tout aussi incomparables.Il y a vraiment de quoi découvrir !

Paul a dit…

Merci pour ce bel article.
Habitant Lyon, j'ai découvert cette petite boutique il y a quelques semaines.
J'apprécie beaucoup ce se-jak que je trouve d'une grande pureté, comme tu l'as si bien décrit.
J'aime l'infuser dans mon kyusu habituellement réservé au sencha (c'est mon côté rebelle ;-)).
Sinon, il y a aussi un article de Pierre-Jacques qui parle de ce même thé : http://theeauphile.blogspot.fr/2013/03/the-vert-coreen-de-la-region-de-ha-dong.html

Julien ÉLIE a dit…

Une bien belle découverte que ce thé !
Je suis décidément fan des thés verts coréens (mais aussi rouges comme le Jukro). Merci Sébastien de m'avoir permis de découvrir ce Jiri Sejak. Une véritable gourmandise iodée de la boutique lyonnaise Édos.

Alain KERBRAT a dit…

Belle découverte. J'aime beaucoup les thés coréens, pour l'instant je n'ai goûté uniquement des thés verts de l'Ile de Jeju (de chez Theodor et Dammann Frères), un Oolong de Jeju (Dammann Frères) et le Jukro (PDT). Quelle différence gustatives y a t il entre ce thé et un provenant de Jeju?

Merci