5 déc. 2010

Cha Gao (Wang)


Malade depuis quelques jours, je sors de mon lit pour goûter le Cha Gao de Wang, le producteur du village de YiWu à l'origine de la galette désormais bien connue "Or violet".
Il s'agit de pâte de pu erh, telle qu'on la fabriquait en Chine il y a plus de 1000 ans. C'est à la lecture de l'article d'Olivier [tiens, y'a du nouveau sur ton site Olivier !] "Fang bian cha, des nouvelles tendances pratiques à l origine du puerh..." que j'avais découvert l'existence de cette "pâte de pu erh".

C'est parfait pour aujourd'hui : il me fallait quelque chose de pratique. Et au moment de sélectionner mes ustensiles, cet aspect pratique m'a sauté aux yeux : pas besoin de théière, de pot à eaux usées, de filtre, de tasse... Je ne prends qu'un zhong, je boirai directement dedans ! Encore plus pratique, la prochaine fois je ferai ça dans un verre.

En fait de pâte, ça ressemble davantage à un cristal de pu erh. Je n'ai pas beaucoup d'indication sur le processus de fabrication de ce Cha Gao, je sais seulement qu'il faut doser très très légèrement, c'est du concentré !

L'échantillon en ma possession, tout juste arrivé de Chine, va me permettre de faire plusieurs tests, ce qui tombe plutôt bien car aujourd'hui mes papilles sont un peu endormies...


J'en casse donc un tout petit morceau : voir ci-dessous, dans la partie supérieure du couvercle du zhong :


Et je verse de l'eau chaude...


Après avoir "touillé" quelques instants, c'est prêt !


Bon, la vraie question est : quel goût ça a ?
À vrai dire, je ne sais pas trop. Mon nez est quasiment HS donc difficile à dire. Ça a bien un goût de thé, vaguement de pu erh mais ce n'est vraiment pas le jour pour rentrer dans le détail des arômes...

Cette tasse de thé m'a fait du bien à la gorge, m'a réchauffé, ça suffira pour aujourd'hui !
À retester rapidement, dès que je serai de nouveau opérationnel.

Et encore merci pour l'échantillon, je retourne dans mon lit.

10 commentaires:

Julien ÉLIE a dit…

Quid de la deuxième infusion ? :-)

Julien ÉLIE a dit…

Avait-il davantage un goût de shu ou un goût de sheng ?

Olivier m'avait envoyé du pu er en gel. Une pastille de shu et une autre de sheng. Expérience chimique amusante !

Sébastien a dit…

L'avantage, c'est que la deuxième infusion permet de faire la vaisselle. Y'a plus qu'à ranger !

Au niveau du goût, du peu que j'ai réussi à saisir, je dirais que c'était assez inédit, un mélange sheng/shu. Mais cela nécessitera vraiment un deuxième test : nez bouché + mal de gorge + un reste de fièvre, c'est pas l'idéal pour une dégustation de thé.

jeancarmet a dit…

ça se trouve où cet onguent ???

Sébastien a dit…

"ça se trouve où cet onguent ???"

Euh, j'en ai jamais vu nulle part, là c'est Olivier qui m'en a envoyé un p'tit bout.
D'après son article, on fait bouillir (longtemps) des feuilles de pu erh (beaucoup) dans un wok et on doit arriver à une sorte de confiture qui se solidifie en refroidissant. Du concentré de thé quoi !

Olivier a dit…

Le cha gao est revenu sur le marché ces dernières années, vendu comme un produit "pratique" (instantané), comme celui que j'avais fais goutté à Julien...
Ce sont souvent dans ces cas des produits très "grand public", faits à la va-vite avec des feuilles bon marché...

Après, plus rare, certains producteurs essayent de retrouver les méthodes antiques de production de ce type de thé, et d'en faire des produits fin et haut de gamme, comme la famille Wang, qui pour la première fois cette année s'est essayé à produire en ultra petite quanité un peu d'un cha gao qui devrait se rapprocher de ce qu'on faisait il y'a bien longtemps en Chine...

(Voilà après d'un point de vue tout à fait personnel je trouve que ça n'arrive pas à la qualité de ce qu'on obtient en feuille... mais je n'ai sans aucun doute pas assesz testé la chose... je vais m'y remettre ;) )

jeancarmet a dit…

Sympathique. Merci pour vos réponses ! ;)

Francine a dit…

J'espère que tu vas mieux maintenant grâce à la potion d'Olivier, qui est décidément plein de ressources!

Sébastien a dit…

Oui ça commence à aller mieux, je me remets à boire du thé, donc je vais sans doute bientôt me remettre à poster sur ce blog (surtout que j'ai une petite nouvelle galette très alléchante)...

Julien ÉLIE a dit…

Ah oui, effectivement, c'est très spécial comme goût. Cela tire vers du sheng fade.
Merci pour l'échantillon !