16 mai 2011

La galette mystère


Une mystérieuse galette de 2007, ramenée de Malaisie par Olivier de puerh.fr
Il s'agit d'un pu erh brut dont la production a été supervisée par un spécialiste Taiwanais du puerh, auteur de différents ouvrages sur les pu erh anciens (et en particulier pré 50).

Ce Taiwanais, dont j'ignore le nom, a cherché à reproduire avec ce thé relativement jeune ce qu'il aime retrouver dans des galettes plus anciennes. Je n'en sais pas beaucoup plus, ces quelques infos viennent d'Olivier et je ne sais même pas comment appeler cette galette mystère.


Bon, en tout cas j'aime beaucoup le look de l'emballage, plutôt original par rapport aux autres galettes que j'ai en stock.
Pour ce qui est des "tâches" sur le papier, je ne sais pas si c'est dû à un stockage un peu trop humide (je sais que de 2007 à 2009 cette galette a été stockée à sec dans le Yunnan et qu'elle a été entreposée par la suite en Malaisie, mais dans des conditions que j'ignore) ou à un trop plein d' "huiles essentielles de pu erh", mais je crois bien que c'est la première galette en ma possession qui présente ce genre de tâches.


Une fois déballée, cette galette est superbe et les parfums qui vont avec sont également de toute beauté. Dans la théière préchauffée, il y a quelque chose de vraiment inédit, difficile à décrire, mais vraiment impressionnant. Une composante poivrée/mentholée/fumée qui vient compléter un pôle boisé de tout premier ordre.

Double rinçage flash, et infusions : ce pu erh est vraiment une petite merveille. Une splendide liqueur tout à fait dans le style de ce que l'on est en "droit" d'attendre d'un pu erh brut de 4 ans, voire même davantage : boisée à souhait, très ample, riche et complexe.


La particularité détectée dans l'odeur des feuilles sèches se retrouve bien en bouche : c'est frais, très classe et terriblement bon. On s'éloigne un peu des thés "de tous les jours" pour mettre un pied dans les très bons pu erh à déguster soigneusement.


Presque jusqu'à la toute fin de la session, ce pu erh conserve un profil bien à lui, toujours équilibré et harmonieux, très parfumé et avec une présence en bouche remarquable. L'arrière goût est à la hauteur de l'ensemble, je suis ravi par cette acquisition.

Je suis conquis par cet aspect "poivré/mentholé/fumé" qui sublime les arômes plus "classiques" offerts par ce pu erh aussi singulier que délicieux.

5 commentaires:

David a dit…

Merci de ce compte-rendu. Tout ça m'a l'air très intéressant ! :-)

Nicolas a dit…

Elle a l'air sympathique cette galette.

Nicolas

Sébastien a dit…

"Elle a l'air sympathique cette galette"

elle l'est ! J'espère avoir des informations complémentaires à son sujet, je mettrai à jour cet "article" si c'est le cas.

Je suis en train de la déguster à nouveau, en set à déguster à mon bureau, et cette "dégustation" des miettes récupérées hier soir lors du déballage confirme ma première impression. Miam :)

Olivier a dit…

Oui cette galette est effectivement tout à fait fabuleuse!

J'espère avoir des informations complémentaires à son sujet

Bien que j'ai ramené cette galette de Malaisie et que sa production fut supervisée par un grand nom du thé Taiwanais, c'est bien un thé de Lincang (Feng Qing) et se nomme "Fu lu yuan cha".

J'écrirais sûrement un article complet sur ce thé et surtout sur Deng shi hai (鄧時海), le grand spécialiste du puerh qui est à l'origine de cette galette, et qui est surtout connu pour avoir écris dans les tout premier livres complet en Chinois qui ont fait référence dans le monde du puerh (et sont très critiqués par qq'un, vénérés par les autres)...

Il y détaille notamment le thé qui lui a servi de "référence" pour produire cette galette, un thé arrivé de Thailande à Hong Kong en 1955.

Voilà contrairement à beaucoup aujourd'hui Deng shi hai respecte le thé et les producteurs de thé. En aucun cas donc il ne se présente comme le producteur du thé, qui est clairement stipulé sur l'emballage: Fengqing longquan chaye (鳳慶龍泉茶業). Il pousse même la modestie plus loin puisque sur l'emballage de la galette il ne revendique même pas la supervisation de la galette, mais simplement la signature du nom de celle ci.

En te souhaitant de bon moment avec cette galette d'exception :)

Olivier

Sébastien a dit…

Merci beaucoup Olivier pour toutes ces infos, la galette mystère a désormais un p'tit nom !