15 mai 2011

Lan Ting Chun 2007

La version 2007 du pu erh brut de Diguoting, ce producteur du Lincang dont j'ai déjà eu l'occasion de goûter les crus 2000 et 2010. La version 2010 m'avait beaucoup plus, la 2000 un peu moins convaincu. D'après ce que j'ai compris, pour cette dernière il ne s'agit pas des mêmes arbres que pour les 2007 et 2010, issues d'un superbe jardin d'arbres anciens à Min Feng.

Je ne résiste pas au plaisir de remettre ici la photo du dit jardin (merci Olivier) :


Cette galette 2007 est habillée du même emballage que sa p'tite sœur de l'année dernière ; elle arbore fièrement une photo des arbres du jardin dont la galette est issue :


Une fois ouverte, j'ai l'impression que cette galette est un peu moins bien travaillée que la 2010 : davantage de fragments, moins harmonieuse, entremêlement des feuilles un peu plus chaotique. Ceci dit, je ne suis pas du tout convaincu que mon ressenti soit le moins du monde le reflet d'une réalité "technique". N'ayant que très peu de connaissance et de recul sur les galettes de pu erh, les impressions que je peux avoir ne sont que descriptives et n'ont de valeur que pour moi, et encore, elles sont à prendre avec des pincettes



Quoi qu'il en soit, l'odeur dégagée par cette galette est franchement appétissante : très parfumée, je retrouve bien un air de famille avec d'autres thés de cette montagne, notamment la Yong De de 2006. Dans la théière préchauffée, je suis comme qui dirait en terrain connu, pour mon plus grand plaisir.


La liqueur a d'emblée une belle couleur orangée, et me transporte illico dans la montagne Min Feng. De grosses similitudes avec la Yong De 2006 : équilibrée et harmonieuse, boisée et parfumée, arrière-goût, etc... Des différences aussi, celle-ci est peut-être un peu plus végétale et moins portée sur les bois & épices, mais la ressemblance est frappante. Il sera intéressant de déguster ces deux pu erh en simultané.


Ce que "perd" cette Lan Ting Chun 2007 en "épices", ou fragrances "boisées", elle le gagne en rondeur et en velouté. C'est un pu erh assez doux sans être fade, équilibré sans être monotone, en plein processus de maturation, et ce dans une bonne direction, toujours sans amertume ni astringence.

Je ne vais pas m'étendre sur cette comparaison Lan Ting Chun / Yong De Min Feng, ce qu'il faut retenir c'est que Diguoting sait fabriquer de très bons pu erh crus (peut-être qu'il produit aussi de bons pu erh fermentés par ailleurs...) et que, même si ce ne sont sans doute pas les meilleurs pu erh du marché, ceux-ci sont tout à fait à mon goût.

J'aimerais bien savoir ce qui fait la particularité de ce terroir. Je ne dis pas que je pourrais à coup sûr reconnaître un pu erh du Lincang, mais je dois dire que j'apprécie beaucoup les quelques thés provenant de cette région que j'ai pu avoir l'occasion de goûter.


Bilan très positif : une galette dans la lignée de celle de 2010, sans défaut, tout à fait le type de pu erh que je bois avidement. Il est fort probable pour ne pas dire certain que je me procurerai le cru 2011 de Diguoting, histoire de compléter ma collec'

3 commentaires:

Olivier a dit…

Bonjour Sébastien,

Tu as raison cette galette est excellente!

mais la ressemblance est frappante. Il sera intéressant de déguster ces deux pu erh en simultané

Oui, je te suggère d'ailleurs de faire l'expérience comme tu as ces deux galettes (Yong De Zi Yu - Min Feng 2006 et LTC - Min Feng 2007), c'est très intéressant...

(de manière générale c'est toujours très instructifs d'infuser deux thé en mme temps)

Au niveau des arômes c'est très très proche, pour ne pas dire identique, surtout après qq infusions. Là ou la LTC diffère c'est sur la forme de la liqueur, là manière ou elle rencontre le palais (comme les nuances dans le ressentit d'une liqueur que tu peux avoir entre deux théière), et là la LTC apparait comme plus ronde, douce, soyeuse là où la Zi Yu est plus sèche et cassante...

Voilà pour finir sur une petite précision de l'ordre géographique (ça aide à comprendre de quoi on parle et à faire des parallèle et des rapprochement entre les caractères des galettes):

Min Feng est dans Yong De qui est dans Lincang

David a dit…

J'avais beaucoup apprécié comme tu le sais la version 2010. La 2007 provenant du même jardin doit être très bien aussi, et accessoirement, peut-être un bon indicateur de la façon dont vieillira les futures versions.

Merci de ce compte-rendu.

Julien ÉLIE a dit…

Une galette agréable à boire. Merci pour l'échantillon !
J'apprécie tout particulièrement sa rondeur en bouche.

Cette version 2007 est clairement ma préférée dans la série 2000-2007-2010 que j'ai pu goûter.