30 juil. 2012

Manma


Encore un thé de Yoshiaki Hiruma, un thé vert japonais donc, le "Manma". Mon sachet de Yumewakaba tirant dangereusement à sa fin, il fallait vite que j'ouvre un nouveau sachet pour faire durer un peu le plaisir :)


Je n'ai pas réellement d'infos sur ce sencha hormis le fait que c'est un fukamushi sencha, et qu'il est très peu onéreux. A l'ouverture du sachet, je suis accueilli par un beau parfum fruité, beaucoup moins puissant que son prédécesseur Yumewakaba, mais vraiment très fin sur les fruits : pâte de coing, confiture de prune...
Visuellement, ce Manma est composé de très belles et longues aiguilles vert foncé, de feuilles roulées plus petites et plus claires, ainsi que de bouts de tige de taille variable.



Paramètres d'infusion recommandés : 4g pour 100ml
Infusion 1 : 80°C / 30"
Infusion 2 : 80°C / 15"



La couleur et l'apparence de la première liqueur ne sont pas extrêmement alléchantes : entre le vert plutôt jaune/marron et la liqueur est trouble, on s'attend à ... on ne sait pas à quoi s'attendre justement.

Ces quelques inquiétudes non fondées seront vite balayées : c'est très (très très) vert en bouche, la sensation est un mélange de fraîcheur verte et de présence en bouche plutôt poudreuse et serrée. C'est dense, c'est frais, c'est vert, c'est plutôt bon.


Deuxième infusion, une dizaine de secondes...


Visuellement c'est encore pire :)
En bouche, ce Manma conserve les caractéristiques de l'infusion précédente tout en y ajoutant une bonne amertume. Ce thé n'est ni aussi fin ni aussi complexe que le Yumewakaba, mais c'est plutôt une bonne surprise.


Étrange thé fait de tiges et de feuilles, grand bol de verdure et de fraîcheur, ce Manma est (encore) une belle découverte pour moi. Décidément, je ne me lasse pas de ces sachets de Maître Hiruma, qui arborent tous ce petit dessin caractéristique :


Un thé cubiste, quoi !


6 commentaires:

David a dit…

C'est un samashi de Shimizu Ken que tu as ?

Sebastien M a dit…

oui :)

lionel a dit…

Samashi SK : je te l'ai dit David, Sébastien est en train de tous nous battre à plate couture sur les ustensiles japonais...Shimizu Ken, Deishi, Bizen etc. Il a peut-être pris le départ un peu après nous (pour reprendre une métaphore olympique), mais il accélère sacrément là...

Manma : ah...je suis très content de voir que ce thé te plaît. Il ne paie pas de mine, feuilles de tailles inégales, morceaux de tiges. Mais tu soulignes bien sa qualité principale : sa FRAICHEUR, sa dominante très très très verte comme tu dis. Tous les thés verts sont verts évidemment, mais celui-ci exprime pour moi la vraie verdeur fraîche et nature, sans ces notes de séchage final qui donnent une sorte de chaleur au thé, ici c'est une verdeur "froide", chlorophyllienne...Un super thé ! Tu peux le doser fort, vu son prix, et te faire encore plus plaisir !

Sebastien M a dit…

oulààà toi tu vas avoir des problèmes. Olympique est désormais un mot protégé, et tu l'as écrit sans autorisation du CIO, et sans avoir payé les droits.

pour ce qui est de ce Yuzamashi, ça fait un bon moment qu'il apparaît en photo sur mon blog ! faut suivre ! ^^

David a dit…

Le pire, c'est qu'il a raison, il apparaît depuis un moment... Bon ok, je n'écrirai plus que j'adore tes photos sans les regarder la prochaine fois ! ;-)

Et lionel, je ne me fais pas de souci, j'ai encore de l'avance ;-)

PS : bien vu le lien... c'est n'importe quoi...

Mr Pomme a dit…

J'ai testé hier et c'est vrai qu'il est basique mais il remplis bien sa fonction.Je n'ai pas eu d'after taste mais c'est très raffranchissant sans être trop amère.

J'aimerai bien le tester en thé galcé celui-là.