25 juil. 2012

Yumewakaba


Fukamushi sencha (sencha étuvage long) de Yoshiaki Hiruma, le Yumewakaba est l'un des thés les plus réputés de ce producteur de thé japonais qui, du Temomicha de compétition à 10€ le gramme à l'Hojicha à 5€ les 100g en passant par les thés noirs et les wulong, démontre un savoir-faire et une créativité sans limites.


Comme pour beaucoup de sencha, le sachet renferme un parfum incroyablement sucré et fruité, mais cela ne présage pas systématiquement de la qualité de ce que l'on retrouvera dans la tasse. Avec ce Yumewakaba cela dit, je n'ai aucune inquiétude :)
D'ailleurs on remarquera au passage que les feuilles de ce fukamushi sont en bien meilleur état qu'un certain futsumushi sencha dégusté il n'y a pas très longtemps...


Première infusion : 5g / 60°C / 60ml / 45"
La première liqueur est d'une douceur sans pareil. On dirait de la crème de thé, c'est presque gras en bouche. Cette première liqueur, quasi-translucide (comme on ne le voit pas du tout sur la photo ci-dessus :) sème un doute : est-ce réellement un fukamushi sencha ?!?


Deuxième infusion (80°C / 100ml / 20 secondes) : pour le coup, plus aucun doute il s'agit bien d'un sencha longuement étuvé. La liqueur est davantage parfumée, presque florale, et conserve - mais dans une moindre mesure - le côté "produits laitiers" de la première infusion.


Si cette deuxième infusion est, elle aussi, exempte de toute astringence ou amertume, elle développe cependant une belle tenue en bouche et possède par ailleurs une rétro vraiment superbe. Dominante très verte, herbacée et florale, présence en bouche forte, cette seconde liqueur me plaît beaucoup. En plongeant le nez dans la théière, j'ai parfois presque l'impression qu'elle contient en fait un wulong très vert et très peu oxydé/torréfié !


La troisième infusion (80°C / 100ml / une grosse minute) est elle aussi typique d'un fukamushi sencha de par sa turbidité et sa couleur vert foncé (impression accentuée par le contre-jour) :


Cette troisième liqueur révèle des parfums encore renforcés par rapport à la seconde. Toujours autant de présence et de force tranquille en bouche, et voire même encore davantage car cette infusion fait apparaître une légère amertume, très fine et vraiment délicieuse. On est à fond dans la verdure avec des touches fleuries, une texture parfaite, bref, c'est une superbe troisième infusion.


Ce thé est d'une telle qualité que j'ai pu faire 2 ou 3 infusions supplémentaires tout en conservant suffisamment de parfums et de tenue en bouche. Ce Yumewakaba 2012 a également très bien réagi à des paramètres d'infusion un peu plus extrêmes, du genre 90°C / 1 minute à la première infusion. Cela dit, ce sont les paramètres donnés dans ce billet qui fonctionnent le mieux (je ne les ai pas inventés, ils sont donnés par le producteur lui-même).


Bref, un superbe fukamushi sencha, si ce n'est LE fukamushi sencha. Mon sachet de 70g va partir beaucoup, beaucoup plus vite que les 2 ou 3 sachets de sencha ouverts récemment...
Merci à Yoshiaki Hiruma pour ce si bon thé et merci à l'intermédiaire qui m'a permis d'accéder aux productions de ce grand monsieur du thé japonais !

7 commentaires:

Thécat a dit…

Bonjour,
Je remarque qu'à la première infusion tu mets moins d'eau :60ml puis tu en mets 100ml.
Pourquoi ? Cette méthode provient elle de ton expérience personnelle?

Merci.
Annabelle.

Sebastien M a dit…

Disons que j'ai personnellement expérimenté le fait que pour obtenir une première liqueur aussi douce, dense, crémeuse et ... liquoreuse, il fallait suivre les préconisations données par le producteur.

Gyokuro a dit…

Un thé qui a attiré toute mon attention l'année dernière, un Fukamushi qui plus est... Est-il possible de savoir où l'on peut en commander cette année ?

Mr Pomme a dit…

oui il est dispo j'en ai commander et j'ai reçu ma commande hier.
D'ailleurs j'en ai profiter pour boire celui là en premier.

Gyokuro a dit…

Ma question c'était cette année, à quelle adresse internet je puis commander du Yumewakaba ? :)

Sebastien M a dit…

à vrai dire j'ai participé à une commande groupée que je n'ai pas "pilotée", donc je ne connais pas trop les modalités de commande.
Tout ce que je sais c'est qu'elle a été faite directement auprès du producteur. Mr Pomme, comment as-tu procédé ?

Gyokuro a dit…

Moi aussi je fais parti des plus méritants, depuis toutes ces années sur cette " michi " " voie " du thé japonais :). Pour avoir fais mes recherches et reconnu des noms, effectivement ça doit être une commande en directe. Suis preneur pour les infos. http://www.facebook.com/groups/21000026064/