20 mars 2011

Cui Yu

Échantillon d'un Cui Yu de Taïwan, il vient de chez Terre de Chine.
J'imagine qu'il s'agit de la récolte d'avril 2010 - en tout cas c'est le seul que j'ai trouvé sur le site de la boutique.

Un petit billet rapide pour conserver une trace de ce Cui Yu dans mes archives (c'est le premier que je bois) et pallier ainsi aux défaillances de ma mémoire de poisson rouge.

Rapide parce que finalement je n'ai pas grand chose à en dire à part deux ou trois petites choses.


Les feuilles sèches roulées en boule sont vraiment toutes petites, c'est assez curieux je crois que c'est la première fois que je vois un wulong de cette facture (à part le TGY multi torréfié de Stéphane).


Pour ce qui est du reste, pas de surprise de taille : c'est doux, frais, parfumé et floral à souhait, pur et limpide.
Tout à fait le type de wulong que je bois sans me poser de questions existentielles.
Différences avec le TGY de la boutique ? Il y en a certainement. Moins floral sans doute, un peu plus "poivré" dans la tasse à sentir peut-être, moins "monobloc" que le TGY. Difficile sans les goûter simultanément de lister les points communs et les particularités, ce qui est certain c'est que c'est bel et bien la même famille. De toute façon mes papilles et mon nez ne sont pas à la mesure de cet exercice qui n'aurait pas spécialement d'intérêt autre que pédagogique et analytique.


En tout cas, ça se boit vraiment bien, la liqueur est très agréable, le thé est constant et endurant, un super wulong, quoi !

C'est toujours aussi sympa d'infuser de genre de thés dans une théière transparente. Je ne me lasse pas du spectacle des feuilles qui se déroulent. Je ne sais pas si c'est une particularité du cultivar Cui Yu, mais les feuilles sont relativement petites (mais en très bon état cela dit). Merci pour l'échantillon :)

8 commentaires:

Hobthe a dit…

je tenterai la théière en verre avec un wulong la prochaine fois. Il est vrai que j'ai toujours réservé l'infusion en "verre" aux thés verts ou blancs.
bien à toi.

edp a dit…

Le cui yu est souvent sur le lilas. Quant à la G36 dont tu parles plus haut, j'apprécie tant sa structure que le côté pomme granny.

Sébastien a dit…

"Le cui yu est souvent sur le lilas. Quant à la G36 dont tu parles plus haut, j'apprécie tant sa structure que le côté pomme granny."

J'avoue que je n'ai pas trouvé de pomme granny dans la galette 36... Est-elle à ce point présente qu'on peut l'identifier sans nécessairement la chercher ?? Pareil pour le lila du Cui Yu.
Il faut dire que je suis loin d'être un "nez", et que je ne le serai sans doute jamais. Ça me rappelle une vidéo de Me Tseng dans laquelle on la voit énumérer les parfums qu'elle identifie dans une tasse à sentir. Plutôt impressionnant. Un peu comme un œnologue qui détecte toutes les variations de fruits rouges dans un vin alors que moi je dirais juste "hum, il est bon ce vin !" ;)

edp a dit…

Le lilas est vraiment le pôle dominant des rares cui yu que j'ai testé ; maintenant, il y en a peut-être différentes sortes.

Sinon pour la G36, ce côté pomme granny n'est pas tant dans le goût que dans certaines sensations. Il ne m'est pas apparu aux premiers essais, maintenant que je l'ai découvert, il m'est devenu omniprésent. On le sent encore plus distinctement dans le pot de réserve vidé.

Julien ÉLIE a dit…

C'est bien le TH406 d'avril 2010. Léger, fleuri, rafraîchissant.

Je présume que tu as préféré le TGY d'automne 2010 qui était plus frais au moment de ta dégustation, et qui dégage de belles notes florales plus intenses.

Sébastien a dit…

"Je présume que tu as préféré le TGY d'automne 2010"

ben, pas forcément. Faute de les avoir dégustés simultanément, et ayant moins l'habitude de boire beaucoup de wulong verts différents, je dois dire que je les ai trouvés assez proches, mais très bons tous les deux !

Anonyme a dit…

Bonjour,

est-ce que vous savez de quoi est composé LE cui yu?

merci d'avance,
Tiphaine

Sebastien M a dit…

Bonjour Tiphaine, je ne suis pas certain de bien comprendre la question. Pourquoi "LE" Cui Yu ?
En tout cas le Cui Yu, c'est du thé, rien que du thé.