3 oct. 2010

Vrac 28 (1998) - M3T

4 grammes du vrac 28 de la M3T, un puerh cuit, reçus de Julien il y a déjà quelques mois.
Je n'ai pas bu de shu depuis un bon moment, je ne les apprécie pas lorsqu'il fait chaud. Mais vu la météo qu'on a eu aujourd'hui, il me fallait bien un thé de cette trempe pour me réconforter.

Dans la théière préchauffée, les feuilles dégagent des parfums de cuir, de vieux bois : une opulente atmosphère de parfums évoquant le passé mais contrebalancée par une note fraîche et épicée qui contribue à rendre ces odeurs vivantes.


Deux rinçages express.

Première infusion : 10sec.
La liqueur a une magnifique couleur rousse, avec des odeurs de paille, de terre, de vieux bois secs. Le thé est léger en bouche, très parfumé. Un peu trop léger peut-être, un peu "mou" ? Le nez plongé dans la théière, je distingue des notes de réglisse.

#2 : 10sec.
La même, en + concentré. Très bon. Je n'ai pas bu de shu depui longtemps donc il m'est difficile de comparer ce thé avec les précédents (parmi ceux qui m'ont été envoyés par Julien). Dans mon souvenir, le 22 était quand même meilleur.


#3 : 15sec. En baisse, j'augmente les durées d'infusion.

#4 : 30sec. Je retrouve le même thé qu'à la deuxième infusion. C'est très bon mais je ne suis pas "sur le cul" non plus. Je deviens sans doute difficile. Je dois tout de même reconnaître que je déguste ce shu (le premier depuis longtemps) avec beaucoup de plaisir.
Le nez, la gorge, la langue et le palais sont bien imbibés d'arômes de façon homogène. L'arrière-goût est assez long, plaisant mais pas très puissant. En fait ce thé est plutôt léger, linéaire, frais et très constant (en tout cas pour l'instant).

#5 : une bonne minute. Voire même deux. Toujours très bon, ni plus ni moins que les précédentes. Donc très bon mais constant. Je sais pas ce qui manque à ce thé, mais il manque quelque chose. Je suis certain que les vracs 22 et 29 (surtout le 22) avaient un truc en plus. Ou alors ma mémoire me fait défaut.

#6, 7, 8, 9 : de cinq à dix minutes : rien à ajouter.


3 commentaires:

Arno a dit…

Pour ma part, j'apprécie bien ce shu avec des premières infusions autour de 30-40s, voire plus... Même avec 4g.
10s ne serait-il pas trop peu ?

Ce thé n'est pas spécialement endurant, mais pour un thé "simple", il est suffisamment complexe et assez intéressant.

Sébastien a dit…

Tu as sans doute raison, j'aurais peut-être dû allonger un peu dès le début... M'enfin, c'est pas grave il était bon quand même !
Pas toujours facile avec les shu de trouver le juste milieu entre la liqueur un peu trop claire et celle qui, trop poussée, est devenue noire !

Julien ÉLIE a dit…

Comme Arno, je pousse les premières infusions plus longtemps pour ce vrac. Cela explique pourquoi tu le trouves léger et un peu mou aux premières infusions.

Il est dans les mêmes tonalités que les 21 et 24 je trouve. (Un peu de noisette en plus pour le vrac 24.)

Je préfère aussi les 22 et 29. J'apprécie leur pôle « salin » (ou épicé comme tu l'indiquais dans tes articles). Mais tu sais quoi ? Il faudrait tester le 15 :-)

Le vrac 28 reste quand même un pu er shu très correct.

En ce qui concerne le juste milieu pour la couleur de la liqueur, c'est plus simple à apprécier en zhong. J'aime bien soulever le couvercle, regarder les feuilles et la liqueur, remuer avec le couvercle, sentir...