2 nov. 2010

Anji Bai Cha 1


Anji Bai Cha 1 de la M3T, c'est le tout premier Anji Bai Cha que je bois.
Les fines feuilles légèrement travaillées sont dans des tons vert/jaune et le sachet exhale un parfum très fleuri et sucré, presque de la confiture !

Une fois sorties du sachet et placées dans le zhong préchauffé, cette impression de sucre a disparu...


...pour laisser toute la place à de riches parfums végétaux et fleuris.

Première infusion, environ une minute trente. J'ai poussé à plus d'une minute car la liqueur me semblait très pâle, c'était sans doute une erreur : une acidité un peu trop forte vient perturber le déploiement des arômes.


En revanche le nez est tout simplement exceptionnel ; dans la tasse vide, c'est assez spectaculaire : fleuri, acidulé / épicé, presque musqué (odeurs de peau) et à la limite du déroutant. Vraiment enivrant ce parfum !

Les deux infusions suivantes (une minute) ont été beaucoup plus réussies : un nez toujours aussi fabuleux et pour le coup l'enveloppement de la bouche rejoint la perfection ressentie dans le nez.

La liqueur pâle a une texture relativement grasse qui rappelle un peu la noix. Ce thé n'a pas grand chose à voir avec le Long Jing d'hier : moins complexe semble-t-il, un registre aromatique très différent (fleurs fraiches, verdure type "chlorophylle"...)
Il se déguste vraiment avec beaucoup de plaisir.


Passé les 3 premières infusions, la texture évolue vers quelque chose de plus aqueux, pur et simple.
Un thé qui à chaque gorgée s'impose avec l'évidence des bons thés verts.

Quelque chose à redire ? Euh, peut-être un petit manque de fraîcheur ?
Rendez-vous l'année prochaine pour en déguster un fraîchement récolté. D'ici là, j'aurais sans l'ombre d'un doute terminé mes 50g d'Anji Bai Cha 1.


Très belles feuilles riches en bourgeons, d'assez petite taille. Pour celles qui se sont entièrement déroulées (et que j'ai photographiées) on pourrait croire à des feuilles de Long Jing.



3 commentaires:

Wojciech Bońkowski (aka Nerval) a dit…

Prix?
Autre chose interessante, sur les Anji Baicha que j'ai eu la rare chance de deguster, les feuilles se distinguaient par une tonalite blanche (apres infusion), surtout sur les veines, au centre des feuilles.
A juger sur tes photos (tres belles comme toujours), pas de blancheur ici, des feuilles vertes plutot standard, bien qu'extremement bien triees.

Sébastien a dit…

Des feuilles vertes plutôt standard, mais un peu plus claires et jaunes que sur d'autres photos que l'on peut trouver ici et là sur internet.

Le prix, 24€/50g, contre 17€/50g pour le Long Jing.

yakimono a dit…

ce blog est décidément très bien réalisé, je vous félicite !