9 nov. 2010

Vrac 16 (1983)


Un des,  sinon LE meilleur shu cha de la M3T, selon une légende urbaine. 
Il est de 1983, j'en ai 4 grammes et, comme d'habitude...


J'ai un peu honte d'avoir laissé ces quelques feuilles de vrac 16 s'asphyxier dans leur sachet plastique pendant si longtemps... Trop de thés à goûter, rhâââ que la vie est dure...

Aspect des feuilles sèches : immenses comparées à la majorité des shu cha, couleur "classique". Magnifiques en tout cas.


Odeur des feuilles sèches dans le zhong chaud : très comparable (de mémoire) avec le vrac 15 que j'ai goûté assez récemment, il faudrait vraiment aligner les deux côte à côte pour pouvoir les différencier plus en détail.
Très bonne odeur automnale, on est en plein dedans !

[J'ai récemment  profité d'une petite promenade sous les arbres pour "renifler" des feuilles mortes, eh bien l'idée que je m'en faisais était totalement fausse... Dans mon billet sur le vrac 15 je parlais d'odeurs de feuilles mortes, je n'y étais pas du tout : une poignée de feuilles mortes (humides) sent davantage le champignon que le petit bois mort...]

Deux rinçages express, infusions.

#1 (30") : odeur de... réglisse (?) qui se superpose à cette gamme de notes terreuses et boisées. Au goût, un côté assez sucré plutôt étonnant, que je n'avais pas eu avec les précédents, ou en tout cas pas à la première infusion ! En dehors de ça, pas de grosses surprises, c'est du très bon.

#2 (15") : vu la couleur que prend l'eau dès qu'elle touche les feuilles, je fais une 'infusion très courte. La note sucrée a disparu pour laisser place à quelque chose de plus "classique" mais de terriblement bon. Certainement plus dense, et dotée de plus de corps que celle des vracs 15 et 22, la liqueur est un peu "chargée" mais très riche.


Du coup je poursuis : 20", 20", 25", 30"... pour cette sixième infusion la liqueur commence un peu à "s'alléger" : elle perd un peu de sa consistance presque excessive pour se transformer en quelque chosede plus limpide, mais toujours aussi délicieux.
C'est reparti : 50", 1', 1'15, 1'30, 2', 3'... ça y est ! Il aura fallu onze infusions pour que ce vrac 16 perde de son éclat, ou tout du moins de son "épaisseur", sur une infusion de trois minutes. Pour que, subitement, l'eau chaude versée dans le zhong reste incolore pendant quelques poignées de secondes.
Malgré ce net (et brusque) début de faiblesse, les arômes sont toujours là.

Ensuite j'ai arrêté de compter. Ce qui est certain c'est que je n'ai pas fait 43 infusions !

Difficile d'avoir un avis définitif (voire même un avis quelconque qui tienne un tant soit peu la route) sur cette série de vracs : 15, 16, 22, 28, 29. Il faudrait les goûter plusieurs fois sur des laps de temps moins espacés...

Une certitude cependant (si tant est que l'on puisse en avoir en matière de thé) :
j'ai tout de même préféré les 15, 16 et 22, avec un petit faible pour le 22, un des premiers que j'avais testés donc ça ne veut pas dire grand chose...


Les feuilles infusées sont impressionnantes. Décidément, ce pu erh cuit de 27 ans d'âge... est en pleine forme !

6 commentaires:

edp a dit…

C'est effectivement un grand classique de la boutique. Comme pour le vrac 15,leur boisé est dans les registres shu à n'en point douter, mais qui ont bien maturé.

Je préfère en terme de ratio plaisir / prix d'autres shu de la boutique. Mais c'est sûr que celui-ci, il faut l'avoir rencontré au moins une fois.

David a dit…

On n'a vraiment pas les mêmes paramètres pour ce genre de thé. Je pousse beaucoup plus, beaucoup beaucoup plus. J'aime les shu cha très dense, ce qui est plus facile à réaliser avec une théière soit dit en passant.

Superbe deuxième photo. Le reflet des feuilles fait penser à des caractères chinois.

Sébastien a dit…

Waaa, j'ai un peu de mal à imaginer ce que ça aurait donné "beaucoup beaucoup plus" poussé sur les premières infusions... du sirop ?
Déjà que ce vrac 16 avait énormément de matière, si en plus tu exagères les durées d'infusions ! Remarque, je ne demande qu'à goûter, si ça se trouve c'est comme ça que c'est le meilleur : bien épais et très concentré.

Sébastien a dit…

"Superbe deuxième photo. Le reflet des feuilles fait penser à des caractères chinois."

oui tout à fait, j'avoue que j'ai remarqué ça un peu par hasard... encore un déclenchement au bon endroit sans avoir rien prémédité, à croire que les très bons thés me portent chance (cf Tuo10, la boule de feu).

David a dit…

Beaucoup, beaucoup plus, c'est pour moi environ 5g/10cl, théière, 1'/45"/1'/1'30"/2'/3'/etc. En fait, je compte pour les deux premières. Après, je fais plus au pif, mais dans ces eaux là.

Après, chacun ses goûts. Par contre, c'est l'un des seuls thés que je ne bois quasiment jamais en zhong.

jeancarmet a dit…

Mmmmmm ! C'est bon le vrac 83. Atypique mais bon.
Sympa ton blog ! Bonne continuation ! :)