14 nov. 2010

Fu Zi Zhuan (1987)


Le fameux bouillon cube de la M3T, un des (sinon LE) meilleurs shu cha de la maison paraît-il. Oui je sais, j'avais dit la même chose du vrac 16. En tout cas ces deux-là ont plutôt bonne réputation.

J'avoue que si on m'avait mis entre les mains il y a quelques années ce petit cube brun emballé dans un vulgaire bout de papier, mon premier réflexe n'aurait pas été de l'infuser dans une théière...

Ce cube Fu Zi Zhuan pèse 5 grammes, c'est un shu cha de 1987, et...



Ne sachant pas trop comment m'y prendre avec ce thé que (je ne voudrais pas foirer les infusions), je relis les conseils de Julien et du coup je remballe ma théière, je vais plutôt prendre mon zhong pour surveiller plus facilement le délitement du cube (pas facile de nuit, dans une théière noire pleine de liqueur sombre, de distinguer ce qui s'y passe).

Infusion 1 : 1'30
Le cube reste plutôt intact, liqueur assez foncée n'offrant que peu d'arômes. Rien d'exceptionnel, mais le meilleur est sans doute à venir, il faut deux ou trois passages pour réveiller ce pu erh.

Infusion 2 : 1'30
Le cube est tombé en miettes, la liqueur très foncée, voire noire. C'est très bizarre : je ne retrouve pas du tout la palette aromatique des autres shu de la M3T. Je ne suis vraiment pas fan de ce que j'ai dans ma tasse. Poursuivons.

Infusion 3 : 15"
Troisième infusion très courte car les feuilles sont maintenant bien décompactées. La liqueur n'en reste pas moins très sombre. Niveau goût c'est toujours pas ça... une impression désagréable me reste dans la bouche, les arômes sont étranges et pas du tout typés "automne" comme les vracs 15, 16, 22... L'arrière-goût ne me plaît pas, c'est lourd et pesant en bouche, seule une petite rétro-olfaction assez sympa vient sauver la mise. Que se passe-t-il ?

Infusions 4, 5 (15") pas mieux.

Infusion 6 (15") : la liqueur est un peu moins chargée, je commence à percevoir des choses qui me plaisent vaguement mais ça reste très très largement en-deça des fabuleux vracs évoqués précédemment.

Infusions 7 (30"), 8(1'), 9(1'30) : ça s'améliore tout doucement mais je ne suis pas du tout conquis. Un gros doute s'empare de moi : ai-je fait n'importe quoi avec ce thé ? Ai-je loupé quelque chose ?

Infusions 10(1'30), 11(2') : voilà, ça commence à ressembler de loin à un shu cha qui me plaît, mais les feuilles semblent sur le déclin. Je crois que je dois me faire à l'idée que je suis passé à côté de ce thé.

Infusions 12, 13, 14, 15 (jusqu'à 10') : je me suis un peu acharné pour être sûr, mais non.

Alors que s'est-il passé ? Comment expliquer ce gouffre entre les échos que j'ai eus de ce Fu Zi Zhuan et la profonde déception qui m'envahit ?

- j'ai totalement raté la préparation de ce thé (à ce point, c'est quand même peu probable)
- je suis tombé sur un cube "raté" (peu probable également)
- ce thé ne correspond pas à mes goûts (peut-être, mais alors qu'est-ce que les autres amateurs de thé lui trouvent ?)
- ce cube a mal supporté son séjour dans un sachet plastique (à ce point ?)


14 commentaires:

edp a dit…

Effectivement ce thé est un peu à part.

Philippe parlait de malté et faisait le rapprochement avec le whisky ... Je pense plutôt que ce cube n'est pas à ton goût, je ne pense pas qu'il soit "loupable".

Heureusement d'ailleurs qu'ils n'ont pas tous les mêmes choses à raconter. La mini galette shu (55 ?) est sur le réglisse, à condition de la doser convenablement et infuser longuement (sinon c'est "pisse de chat"). Originale. Le tuo 15 est aussi assez intéressant et différent du reste.

David a dit…

Tes temps ont l'air en phase avec ce que je fais. D'abord tu provoques la décomposition du cube et après tu infuses très court.

Je suis d'accord avec Denis, l'explication la plus probable est qu'il n'est pas à ton goût, mais il aurait fallu être là pour en être sûr.

Dis-moi, tu ne nous as pas encore présenté ta théière ? :-)

Arno a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Arno a dit…

Essaye peut-être en préliminaire une infusion de 2-3 min de rinçage-délitement.
Puis des infusions 1-2 min minimum, etc... Ça sera dense comme du café, mais peut-être plus aromatique.
Sur d'autres blogs, on avait pu lire qu'il ne fallait pas hésiter à "oublier son cube", sans craindre pour l'infusion. Les temps longs ne lui font pas peur.

Mais en effet, c'est un shu aux arômes "lourds".

Autre aspect : comme beaucoup de shu, il est bien meilleur infusé dans une théière (à mon avis). Et avec de l'eau à son point d'ébullition.

EDP, parlerais-tu de la shu n°54 de 2005, 100g ? En effet très spéciale. Réglisse et tabac si on s'y prend bien. Sinon...

Sébastien a dit…

[edp] "Philippe parlait de malté et faisait le rapprochement avec le whisky ..."

Oui, c'est un peu la sensation que j'ai eu en buvant ce thé. Vraiment très troublant !

[David] "Tes temps ont l'air en phase avec ce que je fais. D'abord tu provoques la décomposition du cube et après tu infuses très court."

J'ai suivi les recommandations de Julien qui m'avait dit de procéder ainsi. Apparemment ça n'a pas suffit !

Merci pour vos commentaires, je crois que je vais en rester là avec ce Fu Zi Zhuan.
Même infusé plus longtemps, en théière, avec de l'eau plus chaude, je ne pense pas qu'au final cela révolutionne le contenu de la tasse au point de me faire passer d'un sentiment de déception perplexe à une euphorie gustative.
Heureusement que je n'en ai pas acheté lors de mon passage récent à la M3T... Comme j'ai bien fait de prendre plutôt une boîte de vrac 22 qui lui est vraiment tout à fait à mon goût !

Nicolas a dit…

Je me joins à David :
"Dis-moi, tu ne nous as pas encore présenté ta théière ? :-)"

Nicolas

Sébastien a dit…

Eh non, je n'ai jamais parlé de cette théière, ni des 2 autres d'ailleurs. Je crois que je n'ai pas grand chose à en dire ... mais je vais y songer, promis !

Julien ÉLIE a dit…

je ne retrouve pas du tout la palette aromatique des autres shu de la M3T

Assurément ! C'est l'une des richesses de la M3T d'ailleurs : la palette aromatique est très large dans sa sélection !
C'est tout autre chose que les vracs que tu cites (15, 16 et 22)...
La liqueur donne effectivement beaucoup, et se charge pas mal avec pourtant une infusion de quelques secondes -- ce qui n'est pas si fréquent que cela avec des thés. La liqueur a un aspect un peu pesant en bouche, je te l'accorde. Ça peut surprendre en sensation.

Force est de constater que ce n'est pas une saveur que tu apprécies. (Mais qui sait... dans quelques mois... héhé, de toute façon, personne ne sait quelles seront ses préférences sur le moyen/long terme, donc autant consommer les thés qui te plaisent maintenant -- et pour ce qui est du reste, la route du thé est longue ; de multiples découvertes viendront, dans d'autres registres aromatiques peut-être).


Heureusement que je n'en ai pas acheté lors de mon passage récent à la M3T... Comme j'ai bien fait de prendre plutôt une boîte de vrac 22 qui lui est vraiment tout à fait à mon goût !

Choix judicieux !




Arno, la galette 54 de Simao fait 125 grammes.

Julien ÉLIE a dit…

À noter aussi l'« effet zhong ».
Si tu es habitué à infuser tes shu en théière, il est probable que tes repères aient changé avec un Fu Zi Zhuan en zhong. Au fait que sa liqueur ait beaucoup de corps et qu'elle soit plus chargée que la moyenne, s'ajoute un rendu plus brut et moins arrondi/moelleux en zhong par rapport à une théière.

Cela peut expliquer un p'tit bout de sensation gustative, pour répondre aux questions que tu poses à la fin de ton article.

Mais comme le disent les autres personnes qui commentent ton billet, il y a aussi bien sûr tes préférences gustatives personnelles.

Anonyme a dit…

perso, je ne suis vraiment pas fan de ce thé non plus et lui trouve une réputation vraiment surfaite. Je pense que c'est bien pour commencer dans le monde du pu-er.

LIO (lacaveathe.ch)

Sébastien a dit…

Pour commencer dans le monde du pu erh, c'est un peu hors de prix je trouve.
Et je pense que si j'avais commencé par celui-ci, je n'aurais sans doute pas insisté beaucoup sur les pu erh.
Affaire de goût.
Quoi qu'il en soit, je ne comprends pas bien ce qui a "fait" réputation de ce thé. Soit je ne suis pas prêt, soit je n'aime pas, tout simplement.

Novalis a dit…

Heureux possesseur et dégustateur régulier du cube, je dois avouer ne pas être fan de sa dégustation en zhong. Ma théière à thé noirs anciens fait de bien plus belles infusions. D'ailleurs pour les curieux, amateur de sensations fortes, si la théière est de taille un peu plus grande que la moyenne, vous pouvez tester avec 2 cubes à la fois ! Explosion garantie !

Julien ÉLIE a dit…

Ah ce gourmand mini-cube... De multiples merveilles cachées, et des horizons différents selon comment on s'y prend.

Une autre technique que j'avais lue je ne sais où (peut-être une suggestion de Philippe) est d'injecter un deuxième cube au bout de quatre ou cinq infusions du premier cube.

Exquise velouté.

jeancarmet a dit…

Disons que c'est plus une spécialité qu'un Pu Erh shu classique...